Savigny-sur-Orge : Sébastien BÉNÉTEAU prépare-t-il une dissidence contre Éric MEHLHORN ?

Il ne s’agit pour l’instant d’une rumeur, qu’écartent à ce jour tous les très proches des deux intéressés. Mais d’un bruit qui commence à s’amplifier et à se répandre chez les Saviniens politisés de la droite et du centre. Il n’aura échappé à personne que MEHLHORN est en difficulté, et certains suggèrent que BÉNÉTEAU pourrait prendre la tête de liste LR à la place de MEHLHORN, à moins qu’il ne fasse dissidence en partant chez Agir !

Personnellement, je n’y crois pas. MEHLHORN conserve toujours sa base électorale, qui est capable dans la même phrase de continuer de dire que SPICHER-BERNIER a eu tort d’augmenter les impôts en 2010, mais que MEHLHORN, enfin BÉNÉTEAU son adjoint aux Finances, avaient raison d’encore plus les augmenter en 2016… De son côté, BÉNÉTEAU a le temps ; il prend plus de risques à se griller maintenant qu’à attendre la retraite de MEHLHORN en 2026.

BÉNÉTEAU possède quatre avantages. Il est préféré par RÉDA. Il est jeune. Il n’est pas associé (à tort) aux décisions de MEHLHORN et il reste populaire dans un certain milieu associatif sportif. Sauf que la droite est mal en point au niveau national, que Agir ne pèse rien et qu’il pourrait y avoir jusqu’à cinq liste de droite en concurrence. La seule chance de BÉNÉTEAU tient donc d’obtenir le soutien d’En marche s’il y va seul, à moins qu’il ne soit substitué à MEHLHORN chez LR ?

De plus, l’argument de la jeunesse n’est pas certain car il pourrait alors y avoir jusqu’à quatre listes conduites par des jeunes : Alexis IZARD (né en 1993) pour LaREM s’ils y vont seuls, Vivien REBIÈRE (1991) pour les Insoumis, Sébastien (1985) et votre serviteur (1991). Et l’électorat LR préférera toujours dans un duel l’expérience d’un MEHLHORN que les balbutiements d’un BÉNÉTEAU, à qui il ne manque plus que la place de 1ère adjoint pour achever l’avant-édilité.

Tout va donc dépendre de RÉDA, qui en fonction du contexte et de sa peur de perdre la Ville de Savigny en soutien à sa personne, influera sur la commission nationale d’investiture de LR pour soutenir tel candidat. Tout en sachant bien, au vu du contexte national et des erreurs cumulées de SPICHER et de MEHLHORN, que les Saviniens commencent vraiment à se lasser de la droite, et qu’ils pourraient la mettre de côté pendant deux ou trois mandats, le temps d’oublier…

Il y aurait aussi l’hypothèse que RÉDA abandonne LR pour Agir. Et à moins que MEHLHORN ne le suive, ce dont je doute mais qui n’est pas impossible si DUROVRAY et BEAUDET font de même, alors RÉDA aurait besoin d’un centre-droit macro-compatible pour le soutenir à Savigny, et dans ce cas là, le juppéiste BÉNÉTEAU pourrait incarner cette figure. Mais cette hypothèse demeure quand même alambiquée, car tous ont, pour l’instant, plutôt intérêt à rester avec LR.

En conclusion, aucune affirmation me permettant de répondre franchement à cette question. Je ne dis pas que Sébastien n’y pense pas tous les matins en se rasant, d’autant qu’il sait que TEILLET (1990) développe également ses propres ambitions. Mais qu’il va plutôt intelligemment préparer 2026, par exemple en faisant rentrer ses gens à lui sur la liste de MEHLHORN en 2020, et en prenant encore plus de responsabilités au prochain coup, si les LR re-passent…



Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.