Sur ma déception de Star Wars VII : le réveil de la force

Je regardais hier soir pour la première fois Star Wars VII : le réveil de la force, et je dois avouer que je suis déçu. (Ça fait quand même trois ans que j’avais été spoilé…)

Alors non, je n’y ai pas forcément trop vu un mauvais remake du IV (Un nouvel espoir), même si BB-8 = le nouvel R2D2 et Luke = le nouveau maître Yoda, mais plutôt un trop large copier-coller de certains moments des six premiers films. Les scènes qui comportement des interactions avec les autres habitants des planètes comme sur Jakku ou Bespin, où la mort de Han Solo nous rappellent immédiatement d’autres scènes.

Même si les évènements qui font le lien entre l’épisode VI et l’épisode VII sont largement développés dans l’univers Star Wars, la trame narrative souffre d’une trop faible cohérence (comment les forces de l’Empire ont-elles pu aussi bien survivre, et construire Starkiller dans l’indifférence générale, et comment la nouvelle République peut-elle être si faible ?)

Si l’emploi de la force retrouve une certaine place, quasi-religieuse, je ne peux que déplorer les sacrilèges qui sont commis avec celle-ci. Comment Rey peut-elle par exemple si bien s’en servir (même si on se doute qu’elle fera mieux après), sans avoir jamais été formée à elle ?

Les duels au sabre laser manquent également d’un aspect plus épique. À plusieurs moments, les personnages pourraient se tuer, mais ne le font pas. Ils ne se coupent pas non plus de membres, ce qui rompt avec les films précédents… De la même manière, les blessures laser, comme celle qu’inflige Chewbacca à Kylo Ren, ne semblent pas trop les affecter…

Une grande déception est l’absence de nouvelle musique, si caractéristique de la saga. Donc même si on est content de réentendre les classiques, on déplore que cette nouvelle trilogie ne crée pour l’instant rien de vraiment neuf (à part le sabre laser du Premier ordre).

On retrouve toujours cet aspect philosophique et politique, intéressant en comparaison avec ce que nous vivons. L’empire, ce sont aussi nos régimes politiques qui cherchent à nous imposer l’ordre par la peur et la sécurité par la force.

Le politiquement correct a aussi envahi cet univers : héroïne féministe, minorités racisées représentées, comportement de Han Solo presque trop policée…

Dommage que les anciens ne soient pas plus et mieux mis en avant, notamment Carrie FISHER qui fait vraiment grand-mère. Harrison FORD est aussi sopus-utilisé. Par exemple, on n’exploite pas ce moment où elle sent la rupture dans la force que représente la mort d’Han Solo.

Pour le reste, J. J. ABRAMS n’a au moins pas dénaturé l’œuvre de George LUCAS, et les décors, effets spéciaux et combats aériens sont toujours aussi bien faits en proportion avec les moyens de l’époque.

Donc une déception par l’absence de prise de risques. On reste sur les fondamentaux de la saga, et on risque très vite de se lasser. Le film n’accroche vraiment pas de la même manière que les précédents. Je n’ai pas cette envie de le revoir de suite, peut-être à part la scène du combat au sabre pour mieux la regarder, mais ce n’est pas au niveau des autres films…



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.