Petit compte-rendu de la réunion bilan du 02 mai 2018 à Savigny-sur-Orge

Bonjour le Collectif,

voici mon compte-rendu de la réunion municipale « Projets budgets » du mercredi 02 mai 2018.

Comme attendu, 2/3 de vieux (69 % de plus de 60 ans alors qu’ils ne sont que 21 % au total selon l’INSEE), 2/3 d’électeurs de MEHLHORN qui ont faussé tous les résultats aux questions fermées, légèrement orientées (exemple : une seule question sur le social : Q. Aujourd’hui, le CCAS de Savigny est un acteur essentiel de la protection des Saviniens les plus faibles et de l’accompagnement de nos concitoyens séniors. Dans quels domaines d’activités le CCAS doit-il amplifier son action ?)

Comme MEHLHORN écrivait à nos frais son programme 2020/2026, il faisait semblant de créer l’interactivité : « Je ne m’attendais pas à cette réponse ». Il a notamment fait la gueule quand la réponse arrivée en tête, à la question de savoir où les Saviniens voulait qu’il investisse, a été la CULTURE (à peine un point devant la sécurité). Il s’est trahi à un moment : « Je ne voudrais pas risquer de transmettre des pistes sur les réponses. »

L’adjoint aux Finances a commencé par un speech des plus malhonnêtes pour nous expliquer qu’ils avaient sauvé Savigny de la faillite et de la mise sous tutelle, avec des graphiques de dette dont l’échelle allait de 28 à 40 millions. Ils comparaient des périodes qui n’avaient rien à voir pour tenter d’expliquer leurs choix (2010-2013 sur un graphique ; 2014-2015 la slide d’après). Ils nous disaient combien ils remboursent de dette, mais ils évitent de dire combien ils réempruntent… Et ne surtout pas nous dire qu’ils ont gonflé artificiellement l’auto-financement pour faire croire qu’ils avaient des marges…

Selon lui, les postes comptables des salaires et des participations intercommunales ne peuvent pas être réduits. À croire qu’il a déjà oublié avoir voté le licenciement de 59 personnes. De la même manière, les participations intercommunales sont modulables relativement à ce que la Ville attend comme réalisations de l’agglomération…

Je ne sais pas trop comment BÉNÉTEAU peut être président de la commission Finances à l’intercommunalité vu qu’il n’a pas l’air d’avoir trop compris les mécanismes financiers de l’établissement public territorial. En fait, c’était juste pour dire que le GOSB est nul et qu’il faut en sortir. (Pour lui comme pour MEHLHORN, ça va se faire).

Selon lui, tous les documents budgétaires sont publics, c’est pour cela que j’attends un avis de la Commission d’accès aux documents administratifs pour les budgets votés en 2018. Et puis, de toute façon, ils sont surveillés par la Chambre régionale des comptes ; j’avais écrit à la CRC et ils m’avaient répondu ne pas pouvoir être saisi par les particuliers, et faire une analyse tous les cinq ans. La dernière remontant à 2014…

Ils ont inscrit dans les priorités budgétaires de lutter contre la fermeture de l’hôpital, et contre la privatisation d’Orly. Je n’ai pas trop compris ce que ça venait faire là, mais ça meublait.

MEHLHORN toujours égal à lui-même : A rappelé des décisions courageuses. Prétend que Savigny a intégré la CALPE en 2014 (c’était en 2013), qu’il y avait alors Viry avec nous ; que la Ville va payer cher les bornes d’apport volontaires (alors que c’est financé majoritairement par le SIREDOM)… Sait pas ce qu’il y a dans son PLU, et ne savait pas ce qu’il y avait dans son POS. Connaissait pas les chiffres, ne savait pas ce qu’était un tableau numérique. Connait pas les compétences intercommunales, et dit qu’il se bat pour la souveraineté, mais abandonne tout…

Et le mec qui faisait l’anchorman, de lui jeter des fleurs, et de lui servir la soupe. C’était assez pitoyable. Je vérifie comment il s’est fait payé, parce que je soupçonne que ce soit avec l’argent de l’ANRU.

Sur les questions, dont vous pouvez retrouver les résultats ici : https://wp.me/p38y7H-49d

Soi disant que tout était financé. Ce n’était pas « Seriez-vous prêt à payer plus d’impôts pour… ? » mais on va le faire si vous le demandez. Veulent plus de Police municipale, qui soit ouverte la nuit. Attendent de l’interco qu’elle donne de l’argent à Savigny (ça ne fonctionne pas comme cela). Veulent plus de parcs. Veulent des bancs mais pas trop parce que ça créé des attroupements (et que même que SDF pourraient venir dormir dessus). Ne sont pas intéressés par la 4G dans les parcs. Voudraient des commerces plus proches de chez eux. N’aiment pas MACRON ni les locataires. Veulent à peine plus de numérique à l’école. Veulent lutter contre le gaspillage à la cantine. Veulent rester à domicile le plus longtemps possible. Veulent protéger leurs pavillons du logement social. Veulent moins de kébabs (mais on ne sait pas ce qu’ils veulent à la place). Veulent plus de spectacles. Veulent que la mairie soit ouverte plus longtemps.

Pas un mot sur la santé, les transports, la petite enfance, la rénovation de Grand-Vaux. Pas de rappel du programme du maire sur lequel il s’est fit élire…

À la fin, quelques interventions. La plupart des élus et votre serviteur ont été « oubliés ». Jacques SÉNICOURT qui prend la parole, et se fait insulter comme s’il fallait le faire taire, parce qu’il donnait le signal aux chars soviétiques d’entrer à Savigny.

C’est donc ces vieux cons, qui veulent juste plus de sécurité et moins d’impôts et pas de logement social, qui refusent déjà de voir que MEHLHORN fait tout l’inverse, qui ont donc écrit l’avenir de Savigny. Les mêmes personnes qui se prononcent, alors qu’elles ne fréquentent pas lesdits services : on veut plus de sécurité à la gare la nuit, mais on y est pas ; on veut plus de parcs mais on n’y va pas ; on veut plus de culture mais on n’ira pas. De l’idéologie.

À la fin, une nana qui intervient pour dire qu’elle a un projet pour la Grande-Rue et elle blablate pendant 3 minutes. Au bout d’un moment, MEHLHORN la coupe et lui dit : « Attends » (donc il la tutoie). À la fin, je vais la voir, et elle me dit : « Non, mais pour l’instant, je garde mon projet pour moi. Ou plutôt, je ne le partage qu’avec des gens qui peuvent m’apporter ».

Bilan : Auto-satisfaction générale chez les MEHLHONR-fans. Déception chez les autres.

Belle journée et belle semaine. Olivier



Publicités

3 réflexions au sujet de « Petit compte-rendu de la réunion bilan du 02 mai 2018 à Savigny-sur-Orge »

  1. Jean-Marie CORBIN

    En résumé, les fans de Mehlhorn veulent que la ville soit un EHPAD géant gardé par des vigiles (la PM). Punaise, ça fait vraiment rêver ce truc là !

    Après les villes dortoirs, voici les villes mouroirs !

    Répondre
      1. Jean-Marie CORBIN

        Savigny-sur-Orge, ville EHPAD !
        Justement c’est là l’astuce. Faire financer avec les impôts de toute la population y compris les parents de jeunes enfants et les impôts des quelques entreprises, leur petit confort avec les CCAS, mais aussi les repas, les thés dansants etc …
        Et pour les enfants : un gros que dalle ou si peu par rapport à ce qui s’est pratiqué auparavant notamment avec la Savinière ou les associations sportives et de loisirs à destination des jeunes.

        Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.