Rénovation urbaine de Grand-Vaux : le phasage bidon du projet

Aujourd’hui, je ne vais pas m’emmerder à écrire un article, mais je vais vous faire bosser un peu pour exercer notre intelligence collective. Même les enfants peuvent jouer car c’est une version du jeu des sept différences qui nous est offerte, avec notre argent, par l’ANRU, la Ville de Savigny-sur-Orge et tous les partenaires en charge de la rénovation.

Si comme moi, vous étiez ce mercredi 18 avril 2018 à la réunion de présentation du projet urbain de Grand-Vaux, vous avez entendu parler d’un phasage en cinq étapes, lequel devait arriver à terme à une hypothèse X, préalablement sélectionnée pour nous et à notre place. Sauf que si vous regardez bien, la phase 5 ne ressemble pas tellement au projet achevé…

Et toi, sauras-tu donc remarquer ce qui doit être rajouté après la phase 5 pour obtenir le nouveau quartier ? N’hésite pas à cliquer sur les images pour les agrandir et pour comparer. Donc soit il y aura beaucoup plus que cinq étapes, soit on continue de nous prendre pour des cons, et si nous ne réagissons pas, c’est que nous acceptons d’être considérés comme tels !


Les commentaires sont ouverts pour vous exprimer…


L’hypothèse du quartier achevé, qui changera quoiqu’il arrive, en tant que la proposition n’est pas conforme au règlement général de l’ANRU !!!


La cinquième et dernière phase du projet, tel que présentée le 18 avril 2018


Les deux images ensemble



Publicités

2 réflexions au sujet de « Rénovation urbaine de Grand-Vaux : le phasage bidon du projet »

  1. Jean-Marie CORBIN

    Et constatons que le parking du gymanse-dojo disparaitra ainsi que la bretelle sud qui relie Petit-Vaux et et la route de Charaintru au CD25 et à l’A6. À part ça, cette rénovation urbaine ne concerne exclusivement que les habitants de Grand-Vaux.

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      C’est pour cela qu’elle est conduite par un habitant de la Belle-des-Belles qui ne maîtrise pas son véhicule, et qui va dans le mur ! Je viens de te mettre en copie d’un courriel ; ils prévoient de construire sur la parcelle de l’église Notre-Dame-d’espérance, appartenant à l’Église. Ils se croient vraiment tout permis !

      Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.