Présidentielle 2017 : un an après, j’en veux toujours beaucoup à François FILLON

Même si j’ai voté blanc aux deux tours de la présidentielle de 2017, j’étais quand même parti à la base pour voter François FILLON, plus pour sa personne que son programme, par rapport à sa rigueur et son honnêteté morale. Et puis les médias se sont intéressés à lui, et ont mis à jour un comportement qui allait à l’opposé de ses discours. Alors quand j’ai vu en plus qu’il ne se défendait pas, j’ai renoncé : c’était vers la fin février 2017.

Même si la plupart des candidats avait des casseroles, il faut bien admettre que FILLON les cumulaient : emplois familiaux fictifs de sa femme et de ses enfants à l’Assemblée, emploi fictif de sa femme à la revue des Deux mondes, sous estimation de la valeur du manoir de Beaucé, société 2 F Conseil lui ayant rapporté 12 000 euros par mois pour d’obscures conférences, affaires des costumes offert par BOURGI et non déclarés devant le déontologue de l’Assemblée…

Déjà pendant la primaire de la droite à laquelle je n’avais pas plus participé, et qui s’est révélé être une erreur politique majeure, j’espérais que ce soit FILLON qui l’emporte par rapport à sa franchise sur l’état du pays, par rapport à son discours volontariste en faveur de l’économie et de l’emploi, par rapport à ses propositions contre le terrorisme. Je précise quand même que je me foutais de sa catholicité (et quel chrétien que celui qui tweete chaque fois qu’il va à la messe !)

À la place donc, nous avons MACRON, dont je n’ai toujours pas compris quelles étaient les convictions, et son Parlement godillot, qui ne propose pas de loi et se contente de voter les projets du Gouvernement… C’est la communication permanente, et rien ne change vraiment à part peut-être le sociétal. L’économie française va mieux parce que l’économie mondiale reprend des couleurs. Mais les fractures sociales continuent de se creuser, et le pays de se diviser.

Je reproche donc à FILLON d’avoir fait perdre la droite et de nous avoir collé la gauche pour cinq ans de plus. Aussi d’avoir disparu du jour au lendemain, non sans avoir appelé à voter MACRON à peine six minutes après sa défaite. Mais il a surtout discrédité toute la droite républicaine, laquelle n’est plus audible pour un bout de temps et ne peut plus défendre ses idées. Je lui en veux toujours pour nous avoir menti, et finalement s’être moqué de nous des années durant…



Publicités

2 réflexions au sujet de « Présidentielle 2017 : un an après, j’en veux toujours beaucoup à François FILLON »

  1. Jean-Marie CORBIN

    « Je reproche donc à FILLON d’avoir fait perdre la droite et de nous avoir collé la gauche pour cinq ans de plus. » => je croyais que tu avais dépassé cette vision bipartiste. Le bipartisme n’existe plus. Seul subsiste un parti unique, comme en Chine ou l’ex-URSS. En commun la surveillance massive du peuple. Mais LREM et son messie Macron sont les porte-paroles de l’ultralibéralisme en illimité pas vraiment une vision de gauche marxiste …

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      La droite ne se résume pas à LR. À l’heure actuelle, c’est peut-être DLF, plutôt la plate-forme des Amoureux de la France, qui est la plus proche de la droite originelle…

      Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.