Voilà Richard TRINQUIER, suppléant d’Éric MEHLHORN et de Brigitte VERMILLET, qui fait encore des siennes !

Je vous renvoie vers la presse : Richard TRINQUIER, maire de Wissous, a été placé en garde à vue pour avoir voulu, tout en étant ivre, s’opposer à l’installation de gens du voyage dans sa commune, à l’aide d’un pistolet 9mm et d’un katana (sabre). Il était accompagné de son premier adjoint connu pour ses positions extrêmes, ainsi que par deux agents de sa Police municipale. Or, il est le suppléant de MEHLHORN au Département !

Je n’ai rencontré Richard TRINQUIER qu’à une seule reprise, le soir des élections départementales de 2015. Il m’avait dit que j’avais du courage pour avoir fait campagne sans le soutien d’un parti, et qu’il aimait bien que je m’affiche chrétien parce que ça nous faisait des « valeurs communes »Pfouuu… Je pense néanmoins que TRINQUIER est un homme, à la personnalité compliquée, torturé entre des idéaux, parfois contestables, et la réalité du terrain qu’il pratique.

Sans vouloir aller trop loin dans la psychanalyse de bazar et de comptoir, TRINQUIER doit quand même souffrir d’un complexe par rapport à son père. Et j’imagine qu’il est difficile de soutenir publiquement le FN, d’appeler à lutter contre l’immigration, et de s’opposer aux gens du voyage, quand on est soi-même métis d’une mère Vietnamienne. Mais paradoxalement, c’est TRINQUIER lui-même qui a proposé que soit inhumé à Wissous un enfant Rrom de Champlan…

TRINQUIER a été exclu plusieurs fois de LR ; il n’empêche qu’il a été choisi comme suppléant aux départementales de 2015, d’une part parce qu’il est maire d’une des trois villes du canton ; d’autre part pour l’empêcher de soutenir le FN. On le dit DLF mais je doute que DUPONT-AIGNAN l’ait accepté dans ses rangs.  Il n’est en tout cas pas FN, même s’il a certainement déjà voté pour eux, notamment au moment du deuxième tout de l’élection présidentielle de 2017.

En tant que citoyen, je demande néanmoins à Brigitte VERMILLET et à Éric MEHLHORN de s’exprimer pour condamner l’attitude de Richard TRINQUIER, en tant qu’elle n’est pas républicaine. Imaginons ce que ça serait si MEHLHORN devait lui céder son fauteuil !

Mais comme en mai 2017, où LR appelait, six minutes à peine après la défaite de FILLON, à voter MACRON pour faire « front républicain », allant jusqu’à s’attacher une pince à linge sur le nez dès qu’il était question du vote FN, mais sans condamner les membres DLF de leurs majorités qui votaient Marine ; il y a fort à parier que nos conseillers départementaux ne vont pas se risquer à se mettre à dos l’électorat LR marino-compatible…



Publicités

Une réflexion au sujet de « Voilà Richard TRINQUIER, suppléant d’Éric MEHLHORN et de Brigitte VERMILLET, qui fait encore des siennes ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s