Alexis TEILLET adjoint ; la disgrâce de Nadège ACHTERGAËLE

Sans surprise, c’est donc Alexis TEILLET qui est devenu neuvième adjoint au maire, notamment chargé du Cadre de vie, occupant ainsi donc le poste qu’avait exercé Éric MEHLHORN de 2008 à 2012. Sauf que les prérogatives de cet adjoinat relevait jusque-là des compétences de Nadège ACHTERGAËLE, son ancienne adjointe de tutelle, laquelle ne se retrouve donc plus que chargée du Renouvellement urbain et de l’Urbanisme.

Ainsi Mme ACHTERGAËLE n’est donc plus condamnée qu’à faire de la figuration ; le cadre de vie étant la dernière vraie compétence communale dont elle était chargée. En effet, même si l’Urbanisme et le Renouvellement urbain sont des compétences partagées avec l’intercommunalité, c’est bien le Grand-Orly Seine Bièvre (GOSB) qui est finalement décisionnaire. Donc cet adjoinat, indemnisé 1141 € brut par mois, ne sert vraiment plus à rien, sauf pour la communication…

Mais les apparences sont-elles vraiment préservées lorsque vous en êtes réduite à photographier les piles de dossiers d’urbanisme pour faire croire que vous travaillez ? (Ce qui est en plus le fait des services…) Non, ACHTERGAËLE est et restera 1ère adjointe jusqu’à la fin du mandat, à présider les Conseils municipaux quand MEHLHORN doit sortir ; où à le remplacer pendant ses vacances. Mais tel PATAUT en son temps, elle n’a plus la compétence d’agir et de faire.

Ce qui doit être difficile pour la dame est qu’elle se retrouve à faire l’inverse de ce pourquoi elle a été élue, mais surtout à valider des projets qui vont théoriquement contre ses convictions. Parce que j’ai la faiblesse de croire que Nadège ACHTERGAËLE est loin d’être stupide, et je n’écris pas cela parce qu’elle est ingénieure, elle connait les coûts réels de la construction du logement social, et elle sait qu’on ferait mieux d’avoir le courage d’assumer l’amende SRU.

Mais elle ne dit rien, pour ne pas se heurter à son parti, attendant vainement la démission de trois conseillers régionaux pour être élu à l’hémicycle francilien, ce qui correspondrait au sommet de sa carrière politique. Alors qu’elle était légitime pour succéder à MEHLHORN, elle se laisse volontairement écarter au profit de BÉNÉTEAU et de TEILLET, qui ne laissent guère de doute sur le fait qu’ils veulent la place (les seuls un peu capables de cette drôle d’équipe…).



Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.