Sur la « dhimmitude » des électeurs LR à Savigny-sur-Orge

L’expression de « dhimmitude » dans mon titre n’est pas anodine. Plus forte que « soumission », elle traduit à la fois l’idée de protection, ici par les partis politiques, qui lui vient de la langue arabe ; et dans le même temps, elle dénonce l’aspect religieux, sinon mystique que certains entretiennent avec la politique et les politiques. Ce besoin qu’ont certains de côtoyer les élus et qui les considèrent comme des sur-humains.

Le plus décourageant dans la politique, ce sont les personnes idéologisées.

Celles pour qui, il ne sert à rien de faire quelque chose, parce qu’elles trouveront qu’il y a un candidat ou un parti qui est le seul à détenir la vérité.

Et à droite, et plus particulièrement, chez LR, et de ce que j’en constate dans ma ville, il y a quand même de grands malades mentaux.

Des gens avec qui je discute, et qui me disent qu’ils revoteront pour le maire actuel aux prochaines élections, parce qu’il gère bien la Ville, n’augmente pas les impôts et ne construit pas de logement social…

Qu’est-ce qu’on peut leur répondre ? C’est exactement tout l’inverse.

On sort de trois ans de surcoût d’avoir fermé brutalement des services et licencier les agents. On a pris 3 millions de prélèvement supplémentaires dans la gueule. Et on a désormais un plan local d’urbanisme qui grave dans le marbre qu’on doit construire 3426 logements sociaux supplémentaires ; voire plus avec ce qui se passe à Grand-Vaux.

Et pourquoi revoter MEHLHORN (maire LR de Savigny-sur-Orge) qui ne fait déjà pas cela, et qui ne le fera pas plus…

Si je suis découragé, c’est parce que ce n’est même plus de la mauvaise foi, mais du lavage de cerveau ! Une véritable trépanation.

C’est cette femme à l’hypermarché qui refuse de prendre mon tract parce que son mari lui interdit. En 2015 !

C’est cet homme (mari d’une employée municipale) qui essaie de me virer de son immeuble où je distribue parce que mon tract « de propagande » pourrait « le convaincre ».

Et tout mon problème est qu’il n’y a pas que les électeurs de LR qui sont une telle bande de cons, mais que c’est toute une génération qui est comme cela…

Et donc on vit dans le stéréotype et les préjugés en permanence : en politique, la gauche, c’est celle qui taxe et qui dépense pour les migrants. La droite, c’est le bon père de famille.

Mais c’est fini ! LR, ce n’est plus le parti du général DE GAULLE !

Les citoyens croient-ils donc, puisqu’ils ne croient plus au christianisme, que le parti va les protéger ? Tu parles, le parti va juste chercher à placer ses mecs et à profiter des places pour vider les caisses.

Et pourquoi cette fascination des politiques, et du pouvoir, alors que certains élus sont des merdes intégrales, et que le pouvoir n’est intéressant qu’eu égard à ce qu’on en fait ? Manger les miettes qui pourraient tomber de la table ?

Tout le problème vient du fait qu’on ne pense plus, qu’on ne critique plus, qu’on ne s’exprime plus. Et donc qu’on accepte tout sans réfléchir…

Pour ma part, je refuse d’accepter cela.

Mais je suis très découragé quand je vois que le seul électorat auquel je peux m’adresser n’est qu’une forme d’élite minoritaire.

Sachant que cette élite n’est pas forcément les BAC + 20, qui vivent du système et en ont intégré les faiblesses comme des éléments qui en sont constitutifs, mais les simples gens qui sont au contact des réalités du terrain.

Quelque soit mon avenir électoral, la politique m’en aura beaucoup appris sur les Hommes.

Et aura achevé de me convaincre des pauvretés de l’humanité.

Continuons donc d’agir pour la minorité qui vaut la peine qu’on se défonce pour elle !



Publicités

2 réflexions au sujet de « Sur la « dhimmitude » des électeurs LR à Savigny-sur-Orge »

  1. Jean-Marie CORBIN

    À cela tu peux ajouter que les gens évoluent dans leur façon de penser d’une manière parfois phénoménale dans le temps. Avant-hier j’ai rencontré une collègue que je n’avais pas vue depuis 23 ans. Elle avait 20 ans à l’époque, 43 ans aujourd’hui. Elle avait oublié beaucoup de cette époque. Je lui rappelais ses idées révolutionnaires avec ses camarades d’époque, elle m’a recadré en disant, que les gens ne restent pas figés dans leur façon de penser sur une aussi longue période. Les révolutionnaires de 1968 sont aujourd’hui les Bobos (bourgeois bohèmes). Beaucoup de reniements dans tout ça …

    Ayant analysé avec grande attention le genre humain dès ta jeunesse, tes conclusions évolueront à la marge, comme les miennes ont peu évoluées d’ailleurs ces dernières décennies. Reste que la révolte et la contestation, cet anticonformisme à la pensée unique (et réductrice – mais il s’agit là d’un pléonasme) finissent par laisser la place à une sorte de résignation mais en aucun cas à un acquiescement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.