2017, l’année où les médias gauchistes ont découvert le double-discours de Tariq RAMADAN

Ce que j’aime bien sur Google, c’est l’option « recherche personnalisée », et d’aller voir ce qu’on écrivait sur tel sujet dans le passé. Ainsi lorsqu’on recherche « Tariq RAMADAN » avant 2012, on trouve soit la fachosphère qui dénonce à juste titre le prétendu islamologue, soit quelques personnalités de gauche qui ont quand même lu le bonhomme ; et enfin, on trouve tous ces médias gauchistes qui ont soutenu la voix du personnage.

Néocolonialisme, ou survivance d’un saint-simonisme, l’Occidental gauchiste et bienpensant doit penser que le musulman de base est trop con pour faire le choix d’un islam compatible avec la modernité occidentale. Du coup, ils lui désignent des nouveaux prophètes à l’image d’un Tariq RAMADAN, « gendre idéal de l’islam, grand frère des Beurs paumés, sous-traitant mystique de l’action sociale« , qui tient un double discours entre ce qu’il dit et ce qu’il écrit sur son blog…

Pourtant, RAMADAN n’a jamais bougé d’une ligne dans l’expression de sa pensée, remarquablement formé au double-discours de son maître Youssef AL-QARADÂWÎ ; lequel théologien des Frères musulmans tient également des positions pour le moins réactionnaires, certaines tout autant contradictoires. Sauf que ce n’était pas celles-là que l’intellectuel de gauche voulait voir ou voulait retenir, faisant son marché des seuls propos prononcés allant dans son sens.

Aujourd’hui, la guerre des éditoriaux des pro et des anti-RAMADAN s’attache surtout à dénoncer le fait qu’aient été passés sous silence les rapports manifestement compliqués de RAMADAN avec les femmes, lesquelles ne semblent pourtant pas nouveaux lorsqu’on essaie de relire entre les lignes de Caroline FOUREST vers 2009. Et de noter que ce n’est alors (et toujours) pas le radicalisme islamiste de RAMADAN qui semble choquer dans les officines de gauche…

Peut-on penser que Mediapart et qu’Edwy PLENEL soient de ceux-là, et qu’ils se refusent d’admettre le fondement des accusations de viols lancées à l’encontre de Tariq RAMADAN, de peur qu’on déboulonne ensuite sa statue de musulman éclairé ? Encore une fois, tout le problème est ce manichéisme idéologique qui se refuse à dire qu’on puisse dire des choses bien et être une ordure. Mais également qu’on puisse dire des choses bonnes et des choses mauvaises…



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.