Coup de gueule après les attentats en Catalogne

Notre Occident et nos démocraties sont tellement malades qu’elles se bougent plus activement dans la lutte contre le suprématisme blanc que contre le terrorisme islamiste…
 
Bien sûr que les deux sont condamnables, mais pourquoi donc ne se bouge-t-on pas avec plus de force contre celui qui fait le plus de morts ? Il paraîtrait toutefois que le suprématisme blanc tue plus que l’islamisme…
 
Notons au moins que la recrudescence de ces attentats trahit au moins que l’étau se resserre sur l’État islamique (politique et territorial).
 
On nous a passé en boucle le forcené de Charlottesville, comme on nous avait montré avec insistance le cadavre du petit Aylan. Mais pas plus qu’au Bataclan ou à Nice, il ne nous faudra voir nos morts de Barcelone et de Cambrils.
 
Il ne faudrait pas qu’ils aient notre haine…
 
Après Charlie, le terrorisme ne devait plus avoir de couleur ou de religion. Sauf quand le terroriste en question est blanc et chrétien, parce qu’on en est encore à considérer qu’il est majoritaire et qu’il est le principal obstacle à la libération de la société.
 
Au contraire de celle qui porte le burkini, parce qu’elle le fait librement, et qu’il n’y a aucune provocation dans le fait que cette mode se soit intensifiée sur la Côte d’Azur au lendemain de l’attentat de Nice.
 
Finalement, nous récoltons ce que nous avons semé.
 
Plutôt ma génération subit l’accumulation de 70 ans de lâchetés de gens qui ne veulent que du plus et du meilleur depuis la seconde guerre mondiale, parce que HITLER, c’était le pire du pire.
 
Et à son tour, ma génération sera une génération de connards !
 
Le mouvement soixante-huitard, bien qu’il ne se résume pas à mai 68, a voulu se libérer en cassant tous les repères (familiaux, éducatifs, religieux, sociétaux…). Aujourd’hui, nous subissons les conséquences d’une génération sans repère donc influençable par les idées des extrémismes politiques et religieux.
 
Alors aux États-Unis, ils s’imaginent qu’en retirant les symboles de la Confédération ou des traces de la France vichyste, ils vont réduire la haine. Comme les gens ne connaissent de toute façon plus l’Histoire… Pas plus que les islamistes ne connaissent l’islam.
 
Et moi dans tout cela, qu’est-ce que je peux faire ?
 
Sinon subir la lâcheté d’une majorité et espérer ne pas faire partie du cortège des prochaines victimes du prochain attentat.
 
Car j’appartiens aussi à cette génération, avec le tort personnel de posséder des repères eu égard au milieu dans lequel je suis né. Et pire, de ne pas vouloir m’en libérer.
 
J’appartiens à cette jeunesse qui est de plus en plus méprisée, au profit d’une autre jeunesse insipide, inculte et mondialisée. Celle du multiculturalisme qui ne pense qu’à se barrer de France, et qu’il faudrait applaudir alors qu’elle ne va que chercher ailleurs ce qu’elle fuit ici.
 
Le libéralisme en est arrivé à un stade où il fait croire aux Hommes qu’ils sont libres. Alors que non seulement ce n’est pas vrai mais qu’en plus ils n’en sont même pas heureux, dans la recherche vaine du « toujours plus ».
 
Et comme il n’en est à plus grand chose d’humain, on n’ira pas non plus lui demander de compter ses morts, à commencer par le fait qu’on n’est pas certain que ces morts aient vraiment été vivants.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s