Survols aériens et hypocrisie des Saviniens

Aujourd’hui, mardi 25 juillet 2017, LE sujet de conversation à Savigny-sur-Orge est naturellement et inévitablement celui des survols aériens. En cause, six semaines de travaux sur la piste 4 d’Orly qui force à l’utilisation de la piste 2, dont les couloirs aériens passe juste au dessus de notre belle ville, dans laquelle tant de gens se sont installés pour être près de l’aéroport, sans en subir les nuisances. Du coup, ça fait beaucoup la gueule !

Soudainement, alors que c’est seulement la deuxième année de travaux (sur trois), les gens découvrent, se réveillent, et ils trouvent que c’est scandaleux, et ils demandent un dédommagement, parce que là, ils font semblant de s’intéresser à leur argent, quand le reste de l’année, ils ferment leur gueule alors que les impôts comme le prix des services publics explosent. Et plus que tout, ils ont même des solutions inédites pour décaler voire pour supprimer ces travaux…

Iront-ils jusqu’à écrire leur mécontentement par mail à Aéroports de Paris (environnement.orly@adp.fr), sinon à le faire savoir au maire de la commune, qui s’en fout, puisqu’il est en vacances du 17 juillet au 21 août, mais qui reviendra les derniers jours pour pouvoir parler doctement du sujet ? Bien sûr que non, parce que ce sont des soumis ; dans un autre genre, les premiers à crier « Je suis Charlie », mais à ne surtout pas critiquer l’islam au nom de la paix sociale.

Mais que faisaient-ils tous ces gens lorsque les associations environnementales et les citoyens vigilants annonçaient ces travaux, disant notamment qu’on aurait très bien pu les faire à une autre période que celle d’un mois d’été (mai-juin ou septembre-octobre) ? Après tout, et puisqu’ils ont élu RÉDA député qui voulait absolument qu’ils aient lieu au milieu de l’été, c’est qu’ils sont d’accords. Pourquoi donc la ramènent-ils après coup ? Juste pour le plaisir de râler ?

Le jour où les Saviniens voudront réellement agir contre les survols, ils prendront 20 minutes de leur précieux temps, et ils feront un joli courrier papier exprimant leur mécontenement ; et quand ADP recevra des centaines de milliers de courriers des Essonniens, alors ils limiteront strictement les survols en période de travaux. Or, comme les Saviniens recherchent juste un sujet de discussion pour pouvoir se plaindre, je préfère les ignorer en refusant d’entrer dans leur jeu !

Personnellement, j’écris à ADP pour lui dire que je préférerai qu’ils trouvent une autre période ; et devinez quoi : outre qu’ils ne me répondent, cela ne sert à rien. Ben oui, je suis un des rares cons à le faire (allez, on doit être quelques centaines). Mais je dis aux gens de le faire, et peut-être qu’un jour… Mais bon, j’ai peu d’espoir quand je vois que les gens suivent MACRON pour rénover la démocratie plutôt que de s’engager individuellement au service du bien commun…

Au moins, j’essaie de ne pas rajouter du bruit au bruit ; et de profiter ainsi du rare silence d’environ 1 minute et quelques secondes , entre chaque survol ! Et j’invite sincèrement toutes mes connaissances à s’engager plutôt qu’à gaspiller leur énergie à se plaindre !



Publicités

6 réflexions au sujet de « Survols aériens et hypocrisie des Saviniens »

  1. un lecteur assidu

    Vous ne répondez pas vraiment à ma question ; vous pourriez faire le bien dans tant de villes, pourquoi justement choisir une ville que vous n’aimez pas (et qui vous le rend bien, au regard de vos succès très relatifs aux élections auxquelles vous vous présentez) ?

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      Parce que c’est ma ville et que c’est chez moi. Donc j’essaie encore d’y gagner une élection jusqu’en 2020 puis je me résignerai à y vivre en subissant les décisions des autres. Mais au moins, j’aurais essayé de défendre mes convictions et d’améliorer ce que j’estime améliorable.

      Répondre
        1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

          Merci ; je n’oublie pas que « Nul n’est prophète en son pays ». Peu importe mes scores, l’important pour moi est de défendre mes idées, même si elles sont minoritaires. Et je me refuse à les cacher pour me faire élire sur des idées qui ne seraient pas les miennes, ou plutôt de rejoindre un parti dont je ne partagerai pas les convictions.

          Répondre
  2. un lecteur assidu

    Cher Monsieur,
    Lisant régulièrement votre blog, je me pose un question: pourquoi désirez-vous tant devenir maire d’une ville que visiblement vous méprisez autant que ses habitants ? Problème d’ego? Masochisme?
    A plaisir de vous lire…

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      De manière à pouvoir accomplir ce que je juge nécessaire au bien commun ; mais qu’effectivement la majorité refuse au nom de la préservation d’un certain confort, qui finalement se réduit quand même. Bien à vous.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s