À défaut de faire des lois, le député RÉDA sait les enfreindre

Et comme ça ne lui plaît pas qu’on lui reproche d’avoir enfreint la Loi, citations à l’appui, il censure sur Facebook. Quelle lâcheté !

On pourrait se dire qu’avoir quatre mandats est déjà beaucoup. Oui, j’ai la faiblesse de douter que notre député, élu par 47,55 % des votants soit 20,79 % de la population des électeurs inscrits, ne puisse pas être être à la fois élu de la Nation, conseiller métropolitain à la présidence d’une commission, conseiller régional et conseiller territorial délégué.

Mais super-RÉDA, qui est aussi devenu maire de Savigny-sur-Orge parce que c’est pour son programme de maire, que les Saviniens l’ont élu député, se fait fort de cumuler un cinquième mandat réel : conseiller municipal de Juvisy !

Et à ce titre, il croit qu’il peut officier des mariages républicains. Quelle erreur ! Mais que fait Michel PERRIMOND, le nouveau maire de Juvisy ? N’est-il donc qu’une marionnette entre les mains de RÉDA ou bien dispose-t-il d’une personnalité propre ?

(En fait, c’est surtout embêtant pour nos deux jeunes mariés qui ne sont pas véritablement mariés parce que leur mariage est faux donc non valable)


Que dit la Loi ?

L’article 155 du Code civil indique que les mariages sont célébrés par un officier d’état civil.

L’article L.2122-32 du Code général des collectivités territoriales (CGCT) dispose que les maires et leurs adjoints sont officier d’état civil. À ce titre, ils peuvent procéder à la « célébration » d’un mariage.

L’article L.2122-18 du CGCT précise que le maire peut toutefois conférer cette qualité d’officier d’état civil à un conseiller municipal.

Mais le ministère de l’Intérieur, dans sa réponse à la question écrite n°14810 de M. Serge MATHIEU, publiée dans le Journal officiel du Sénat le 27/05/1999 en page 1795, spécifie que le maire et les adjoints doivent tous avoir été empêchés d’officier pour qu’un conseiller municipal se retrouve chargé de marier.


Est-ce le cas à Juvisy ? Je ne le pense pas, ou alors effectivement, tout repose sur RÉDA qui lui-même se reposait sur les projets municipaux de l’ancienne équipe CHAUFOUR.

À ceux qui affirment le contraire, donnez moi des exemples de réalisations rédiennes dont les déclarations n’aient pas commencées à être faites sous le précédent mandat.

Mais le plus fort dans tout cela est que RÉDA n’agit pas en tant que conseiller municipal (ou alors il a oublié dans quel sens mettre son écharpe), mais en tant que député.

Or, un député n’est pas un officier d’état civil ! Donc RÉDA a commis une usurpation de fonction, et risque donc quatre ans d’emprisonnement, et 60 000 euros d’amende !

J’espère qu’il y aura des personnes courageuses à Juvisy pour porter plainte contre RÉDA, à commencer par l’opposition qui devrait un peu plus se bouger si elle veut espérer reprendre la place en 2020.

Pour finir, un peu de psychologie de comptoir : je pense que RÉDA a ce besoin d’être omniprésent, parce qu’il veut être aimé. Et un député, on ne l’aime pas comme on aime un maire. Donc RÉDA va continuer de jouer le rôle du maire pour être au contact de la population, délaissant ainsi sa nouvelle fonction.

Rappelons enfin que Monsieur s’est barré au bout de la moitié de la première séance de questions aux gouvernement pour être à l’inauguration du nouveau foyer-logement de Savigny. Parce que c’est plus sympa d’être au milieu des Saviniens où on peut se faire admirer, qu’à l’Assemblée où on se fait surtout détester.



Publicités

2 réflexions au sujet de « À défaut de faire des lois, le député RÉDA sait les enfreindre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s