Élection sénatoriale et neutralité du Conseil citoyen de Grand-Vaux : le cas Danielle HUGUET

Deux hypothèses : soit Éric MEHLHORN ne sait pas qui est membre du Conseil citoyen de Grand-Vaux, et dans ce cas-là, c’est une marque de désintérêt profond pour la Ville.

Soit il nous emmerde magistralement, d’autant plus qu’on a élu le candidat de son parti à la députation, et il se permet alors d’enfreindre allègrement l’obligation de neutralité qui est un des grands principes fondateurs du Conseil citoyen.

Combien de temps allez-vous accepter qu’on vous méprise de la sorte ??? Le mec, MEHLHORN, me fait condamner quand je ne respecte prétendument pas la Loi, mais alors lui, c’est la fête !

Rappelez-vous, vendredi soir, lors du Conseil municipal de désignation des grands électeurs saviniens (aux sénatoriales), MEHLHORN qui me demande de ne pas filmer les opérations électorales par « discrétion ».

Moi, je crois plutôt qu’il n’avait pas envie que je filme les bulletins des listes présentées, notamment par son parti et sa majorité.

Pourquoi ? Entre autres choses, parce qu’y figure Mme Danielle HUGUET en n°11. Elle a été désignée suppléante et ne devrait pas être grande électrice ; mais c’est quand même le principe qui est limite !

Or, qui est Mme HUGUET ? Une militante LR qui raconte quand même un peu partout, notamment lors du dernier atelier de rénovation, son admiration pour Robin RÉDA (elle avait tracté tout l’après-midi), parce qu’il est jeune et parce que c’est bien les jeunes en politique, mais apparemment, cette admiration ne s’étend pas jusqu’à moi. Je dois être trop jeune ???

Toujours est-il que Danielle HUGUET est aussi membre du Conseil citoyen de Grand-Vaux. (À noter que la liste qui va suivre n’est pas à jour mais que l’on refuse de me communiquer la nouvelle actualisée dans laquelle figure notamment M. Dominique CATÉRINI, d’Élan Savigny environnement, ou ne figure plus Mme Audrey BARBAR, enseignante. À se souvenir qu’il y a quand même eu sept démissions la première année.

Bref, c’est Christelle FAURE, responsable municipale de la Politique de la Ville, qui a validé la liste, et soi disant qu’elle ignorait pour M. CADRECHA (sur la liste ESTIVILL en 2014), pour M. RAJAONARISON (sur la liste GUYARD en 2014) et donc pour Mme HUGUET, qu’elle choisissait des personnes politiques.

Je ne la crois pas, et je pense que soit elle n’a pas effectué les vérifications nécessaires (ça signifie quand même qu’elle n’a même pas essayé de taper les noms de ces personnes sur Google ; bonjour, le niveau de professionnalisme dans les vérifications) !

Soit qu’elle a en conscience, mais qu’elle s’est volontairement tue pour faire passer des représentants de certains mouvements politiques, parmi lesquels ceux de la majorité municipale. Un jeu de dupes, d’autant plus hypocrites, que je n’y aurais aucun espion (même si en réalité, j’y ai plusieurs sympathisants).

Je remarque, en tout cas, qu’il y en a quelques uns, qui semblent très bien avec la majorité municipale, du genre tutoiement facile, conversations Facebook…

Et les amis, ça ferme généralement sa gueule parce que ça ne veut pas te mettre dans la merde. L’avantage donc, d’avoir des soumis au Conseil citoyen, c’est qu’on fait passer ce qu’on veut.

Avec des arguments aussi cons qu’on s’en voudrait de gâcher le travail des autres ; même si par exemple, quand je vois le travail de Christelle FAURE, je n’aurais aucun scrupule à contester ce qu’elle propose, dans l’exemple précité.

Je termine : on me reproche d’être trop critique vis-à-vis de la rénovation de Grand-Vaux.

Je préfère dire cent conneries, quitte à ce qu’elles soient fausses, que de laisser passer une contre-vérité, que nous paierons dans le temps.

À nous revoir lors du prochain atelier d’urbanisme. Est-ce que je n’en ai pas loupé parce que j’ai l’impression que ça fait des mis qu’il ne se passe plus rien ? Ils ne m’auraient pas désinscrits ?



Publicités

Une réflexion au sujet de « Élection sénatoriale et neutralité du Conseil citoyen de Grand-Vaux : le cas Danielle HUGUET »

  1. Jean-Marie CORBIN

    « son admiration pour Robin RÉDA (elle avait tracté tout l’après-midi), parce qu’il est jeune et parce que c’est bien les jeunes en politique, » => C’est une phrase que j’avais plus ou moins entendue lorsqu’en 2002, j’ai été « coopté » spontanément au CA d’ELAN Savigny Environnement. Tout va bien pour les retraités, tant qu’on fait exactement ce qu’ils ont envie que l’on fasse ET A LEUR PLACE. Les choses se gâtent quand on veut faire différemment et pire vouloir les associer parce qu’on ne va se taper le boulot tout seul (on en a déjà marre de travailler plus d’un jour par semaine rien que pour eux).

    Le Conseil Citoyen : Ils ont l’impression d’un pouvoir alors qu’il se bornera à valider 1 choix parmi 3 horribles : le projet beurk sera alors retenu par rapport aux projets super-beurk et archi-beurk.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s