La France de Ya Fouei en neuf dessins

Pour lutter contre les discriminations et les préjugés à l’encontre des personnes d’origine étrangères, l’association athégienne Ya Fouei propose notamment une exposition itinérante intitulée « Halte aux préjugés sur les migrations ». Je vous propose d’en commenter les illustrations, toutes plus caricaturales les unes que les autres. Je trouve quand même paradoxal de combattre l’intolérance par une plus grande intolérance encore !

J’ai 25 ans, et malheur pour moi, je suis blanc, chrétien pratiquant, de droite politiquement, et Français de par le sang et par le sol, même capable de prouver la nationalité française de mes 16 arrière-arrière-grands-parents (je ne peux pas remonter plus ; ou alors peut-être qu’en fait je ne veux pas par peur de découvrir qui sait…). Bref, je suis un fachô, comme apparemment tous les personnages de ces dessins, qui sont tous blancs (devenir Français doit donc rendre blanc), xénophobes et vraiment stupides, toujours en tort moralement.

Je consacrerai un ou deux autres articles à cette exposition. J’ai pris ici tous les dessins des huit panneaux présents. J’ai effacé tous les textes autour qui pouvaient en distraire la lecture, mais que vous retrouverez dans les autres articles à venir. Tous les dessins sont signés « CR », et je me permets de les réutiliser dans le cadre de cet article relevant de la liberté d’expression d’une exposition présentée publiquement. Je n’ai pas de passif avec l’association Ya Fouei, mais je suis dérangé par ces dessins.


==> La nationalité de papier est-elle une nationalité de cœur ? Je n’arrive pas à savoir si la femme est française ou italienne ; toujours est-il qu’elle se balade avec un drapeau sur son vêtement. On remarquera que l’homme assis à côté d’elle porte un vêtement traditionnel algérien (le chapeau tout du moins), n’est pas sûr d’être un immigré (« peut-être ») et que même s’il est Français depuis deux fois plus longtemps que l’autre personne, sa vie en France ne lui a pas permis de changer son accent… Naturellement, la conversation sous l’abribus indique que c’est la blanche qui a commencé par une réflexion, à priori raciste.


==> Vilain Skinhead reconverti dans l’administration, dont le visage montre qu’il n’aime pas les migrants et cherche un prétexte pour le chasser. En face de lui, un homme encore jeune, issu de l’immigration, donc n’ayant toujours vécu que sous la décolonisation, qui cite ironiquement un cliché récurrent de la colonisation. À moins qu’il pense réellement que ses ancêtres étaient gaulois, comme les colonisateurs ont tenté de le faire croire dans une optique d’unification politique par l’Histoire, ce qui ne trompait personne… Bref, avoir été colonisé par un pays vous encourage à aller dans ce pays. Moralité : tous à Rome !


==>  Vilain blanc qui refuse du travail à une personne de couleur de peau noire (et en plus jolie) à cause de ses origines qu’il n’avait pas détectées au téléphone. Son sourire gêné trahit sa stupidité. Dans une autre réalité, c’est l’État qui essaie de faire travailler certaines personnes…


==> Vilaine employée blanche d’administration, appliquant des lois votées par de méchants blancs qui complexifient les procédures et rallongent les délais pour ralentir l’immigration. Dans la réalité, le guichet aurait été fermé car la Préfecture, comme la plupart des autres structures recevant des personnes en démarches d’asile ou de naturalisations, ferment à 16 h 00.


==> Vilain blanc alcoolique et donneur de leçons (doigt levé), probablement électeur du Front national, qui n’a en plus aucune répartie face à son interlocuteur, à qui il pourrait (ce qu’il ferait si la bulle suivante existait) reprocher alors, face à la réponse naturellement intelligente de son interlocuteur, de voler le travail des Français, sous entendus des blancs.


==> Vilain chef de chantier blanc (peut-être portugais ; je ne connais personnellement aucun chef de chantier français) qui exploite des clandestins. Peut-être les loge-t-il aussi dans des conditions insalubres en ayant confisqué leurs papiers de leurs pays d’origine ? À Savigny, il y a des gens qui vivent comme cela, principalement des Capverdiens. En cela, l’immigration arrange bien parce qu’elle fournit effectivement ces « travailleurs idéaux ».


==> Vilain blanc friqué et habillé en Lacoste qui assimile la délinquance à la teinte de la peau. Bénévole à la prison de Fleury-Mérogis, je rencontre et j’aide malgré cela une majorité de personnes détenues d’origine étrangère, ce qui ne signifie pas au delà de la réalité des incarcérations françaises, que tous les étrangers sont des délinquants. Donc pour écrire franchement, où je vais et sans connaître les statistiques, je vois en prison plus de personnes de couleur de peau noire ou issue de l’immigration arabo-musulmane, souvent de double-nationalité, que de Français blancs.


==> Gentille immigrée soit d’origine islamique (prénom Fatima) et dans ce cas non voilée, soit d’origine portugaise / capverdienne, qui fait les courses et rend les services à la vieille dame blanche abandonnée par sa famille, qui se réjouit de l’immigration, seules visites pour elle.


==> Con cocardier et xénophobe, partisan de Donald TRUMP, qui veut construire un mur autour de la France. On lui rappellera que les Francs sont des Bataves donc qu’ils ne sont pas des Gaulois de souche. Fort de ce constat, notre homme se résoudra alors à accueillir toutes les immigrations, parce que nous sommes dans l’excès en permanence (soit aucun immigré, soit tout plein).


Je ne nie pas l’existence des comportements représentés ici. Mais je ne pense pas qu’ils soient majoritaires en France. Par ailleurs, parce que la France intègre, il n’y a pas que des blancs dans les administrations, et la proportion de cons est certainement la même dans tous les pays.

On peut et on doit reconnaître quand c’est vrai que l’immigration a du bon ; mais on doit aussi dire qu’elle a du mauvais, et arrêter cet angélisme manichéen. D’autant qu’aujourd’hui, ceux qui veulent fermer les frontières ne sont pas, et de moins en moins, que ces blancs, Français depuis plusieurs générations !

Moi, Français blanc, je me sens insulté par cette exposition, et j’aurais aimé voir plus de personnes issues de l’immigration récente lors de la présentation de cette exposition consacrée aux migrations !

Des migrants, j’en rencontre dans mon travail, mes activités bénévoles et dans d’autres cadres, et très souvent, ce sont quand même les vilains blancs qui sont au service des migrants, sans que ceux-ci ne se mettent ensuite au service des autres.

Certes, ils ne le peuvent pas forcément, mais c’est tout autant honteux d’accueillir des gens et puis de les traiter comme des merdes ensuite. Ce pourquoi je redis que je suis favorable à limiter l’immigration, à intervenir militairement (droit d’ingérence) dans les différents pays pour y forcer à l’existence de pays libres, et surtout à développer l’économie de ces lieux. C’est pourquoi, je finance par exemple du micro-crédit en Afrique.

Et toi, lecteur bienpensant à qui mon article aura déplu, que fais-tu réellement pour les migrants ? Moi, je commence par ne pas leur mentir.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s