VAGNEUX / CORBIN : Notre positionnement sur les questions bioéthiques

Voici nos réponses à un questionnaire de l’Alliance Vita sur notre positionnement bioéthique, au travers de cinq sujets dits de « biopolitiques ».

  1. Prise en charge de la dépendance et de la fin de vie :
  • Êtes-vous prêt à soutenir une réévaluation du plan de développement des soins palliatifs, avec une dotation d’au moins 300 millions € pour la période 2017-2022 ?==> Ce serait vous mentir que de nous avancer sur un chiffre, mais nous soutiendrons effectivement le développement des soins palliatifs. Toutefois, et dans le même temps, nous ne souhaitons pas encourager l’acharnement thérapeutique, dans le respect de la dignité humaine. En aucun cas, une personne ne doit mourir parce qu’il faut libérer un lit d’hôpital plus vite.
  • Vous engagez-vous à maintenir l’interdiction de l’euthanasie ou du suicide assisté, y compris dans l’utilisation de la sédation (dont le but doit rester de soulager la souffrance et non pas de provoquer la mort) ?==> Oui, il s’agit du point n°30 de notre livret de 70 propositions. Nous refusons la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté, et nous proposons de sécuriser la position en conscience des médecins qui ne souhaitent pas les pratiquer.

     

     

      2. Protection des droits de l’enfant :

  • Vous engagez-vous, au nom des droits de l’enfant, à maintenir les conditions actuelles d’accès à la PMA réservée aux couples homme-femme confrontés à une infertilité médicale ?
    ==> Oui, nous nous y engageons, et pas qu’au nom des droits de l’enfant.
  • Êtes-vous prêt à favoriser un plan de prévention de l’infertilité et de recherche pour éviter aux couples le recours à l’assistance médicale à la procréation ?
    ==> Nous ne disposons pas d’éléments scientifiques suffisamment étayés pour pouvoir affirmer qu’il est réellement possible de prévenir l’infertilité. Il existe le cas d’incompatibilités chromosomiques, et nous ne souhaitons, dans ce cas, pas permettre de toucher aux chromosomes. Aussi préférons-nous vous dire que oui dans l’absolu, mais que nous n’en serons pas à l’initiative tant que la science n’aura pas avancée sur ce sujet. Dans tous les cas, l’adoption nous semble la meilleure solution pour les couples infertiles.
  • Êtes-vous prêt à renforcer l’interdiction de la GPA sous toutes ses formes, au plan national et international ?
    ==> Oui, même si un député n’a pas le pouvoir de décision au niveau international.

     3. Préservation de l’intégrité du mariage et de l’adoption :

  • Êtes-vous favorable à maintenir la loi mais sans possibilité d’adoption par deux personnes de même sexe ?
    ==> Par défaut, s’il n’y avait pas une majorité pour l’abroger. De manière à ce que ce ne soit pas anticonstitutionnel car discriminant, nous voudrions alors amender la loi pour essayer de prioriser l’adoption pour les couples hétérosexuels, car ils sont seulement 13 % qui possèdent un agrément à pouvoir effectivement adopter aujourd’hui.
  • Êtes-vous favorable à abroger la loi et la remplacer par une union civile sans possibilité d’adoption ?
    ==> Oui, nous sommes favorables à un retour au PACS de 2006.

    4. Prévention de l’avortement :

  • Êtes-vous favorable à l’inscription, dans le dossier-guide remis aux femmes consultant pour une IVG, des aides financières et sociales (comme c’était le cas de 1974 à 2001) ?
    ==> Oui, et à limiter à deux le nombre d’IVG remboursables car ce n’est pas un moyen de contraception.
  • Êtes-vous favorable à faire réaliser des études scientifiques pour mieux connaître les conséquences physiques et psychologiques de l’IVG ?
    ==> Inutile, elles sont connues.
  • Êtes-vous favorable à rétablir le délai de réflexion d’une semaine, supprimé en 2016 ?
    ==> Oui.

    5. Eugénisme et transhumanisme :

  • Êtes-vous favorable à rétablir un régime d’interdiction concernant la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires ?
    ==> Nous ne sommes pas opposés à la thérapie cellulaire en ce qu’elle peut permettre la vie, mais nous refusons de créer du vivant uniquement pour la recherche scientifique.
  • Êtes-vous favorable à lancer des démarches diplomatiques pour obtenir un moratoire international de la modification génétique des embryons humains ?
    ==> Ce n’est pas du pouvoir d’un député.
  • Êtes-vous favorable à rééquilibrer les politiques de dépistage du handicap, avec en particulier un meilleur soutien des parents au moment de l’annonce ?
    ==> Oui.



Publicités

Une réflexion au sujet de « VAGNEUX / CORBIN : Notre positionnement sur les questions bioéthiques »

  1. Jean-Marie CORBIN

    Humm, il y a certaines questions qui fâchent. Celles de la croissance démographique et des politiques natalistes en sont deux. Dans un monde à l’espace pourtant fini, aux ressources et aux énergies limitées, vouloir une limitation et un contrôle de la démographie est pour le moment perçu par une écrasante majorité de la population comme une hérésie. Pourtant, la croissance démographique telle qu’elle évolue actuellement conduit l’humanité au désastre non seulement par l’épuisement rapide des ressources mais aussi à des guerres sanglantes en se les disputant.

    Je pense qu’il particulièrement inconscient d’espérer de quelconque progrès à venir de la science pour se justifier du maintien de ce cap suicidaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s