Brève de campagne : De nombreux problèmes de distribution

Vous êtes nombreux à nous contacter pour nous dire que vous n’avez toujours pas reçu notre livret de propositions, davantage parce qu’il vous a été remis dans des conditions plus que déplorables (jeté dans votre jardin ou par terre devant votre porte, mis sur votre pare-brise de voiture, distribué en trois exemplaires à trois moments différents).

Parce que nous sommes une petite équipe de campagne, nous n’avons pas eu les moyens humains de distribuer ce livret par nous-même. Notre circonscription compte 5 villes et 58 000 boîtes aux lettres ; ce n’était humainement pas faisable. Nous avons donc fait appel à un prestataire : First Global Distribution. Or, il s’avère que cette société ne respecte pas le contrat.

Pourquoi ce prestataire, alors qu’en plus il nous demandait de payer l’intégralité de la somme d’un coup ? Parce qu’il était souple (il venait chercher les documents à mon domicile en deux fois, et commençait dès le lendemain), et présentait des garanties (la validation préalable des plannings et des zones de distribution et le bilan tous les soirs).

Dans l’immédiat, nous sommes piégés. Nous leur avons remis tout ce dont nous disposons. Nous ne savons pas ce qu’ils font, ou plutôt nous savons qu’ils font n’importe quoi. Nous les contactons régulièrement ; ils se renvoient la balle entre la maison-mère, le commercial, le responsable de distribution… Nous les avons aujourd’hui mis en demeure officiellement ; c’est de toute façon trop tard.

D’ores et déjà, nous nous excusons pour tous les tracas occasionnés. N’hésitez-pas à nous faire connaître ces soucis que vous rencontrez, afin que nous portions l’affaire devant le Tribunal de commerce s’il faut. Leur façon de faire n’est pas la nôtre et elle nous porte préjudice. Elle n’est en rien révélatrice de notre politique, ou de notre manière d’agir et de penser.

Au quotidien, nous distribuons régulièrement des tracts par nous même (autrefois le journal Grain d’Orge, les vœux aux Saviniens, des invitations à des concerts ou des assemblées générales…). Nous l’avons toujours fait avec rigueur et professionnalisme. (Je me rappelle même d’une fois où j’avais mis deux tracts par inadvertance, et en essayant de le récupérer, le propriétaire m’avait engueulé en pensant que j’étais en train d’essayer de forcer sa boîte aux lettres.) Force est de constater que cette entreprise n’a pas de conscience professionnelle, et je m’en suis rendu compte il y a trois jours, mais c’était fichu…

Nous savons que nous ne sommes pas les seuls candidats à nous être fait arnaqués de la sorte. Ce n’est pas une excuse, et croyez bien que le score de moins de 5 % que nous voyons venir parce que le livret n’est pas distribué, ne me fait pas plaisir. Je vais perdre 18 000 € parce qu’une société de distribution n’est pas foutue de faire son travail ! Et les idées que je défends, et que j’ai passé tant de temps à rédiger et à valoriser ne pourront pas être appréciées à leur juste valeur…

Sincèrement désolé.

Olivier VAGNEUX



Publicités

4 réflexions au sujet de « Brève de campagne : De nombreux problèmes de distribution »

  1. Michael

    Bonjour,

    Je viens de subir le même scénario avec cette société référencée en tête de Google, avec très peu de personnes me disant avoir reçu les prospectus en boîte aux lettres.
    Je suis scandalisé d’avoir été arnaqué par First Global Distribution.

    Pouvez vous m’indiquer quels sont les moyens d’action contre cette société ?

    En vous remerciant d’avance.

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      Porter plainte ; je suis personnellement en train de finir de collecter des témoignages de personnes m’indiquant ne pas avoir reçu les documents distribués, puis c’est ce que je ferai auprès du Procureur. Mais selon le montant perdu, il faut peut-être voir directement avec le Tribunal de commerce…

      Répondre
  2. Jean-Marie CORBIN

    On n’est jamais mieux servi que par soi-même

    Tu viens de relater une aventure des miracles de l’externalisation. À ta décharge, tu n’avais pas la possibilité de faire appel à des ressources internes. Si des électeurs nous posent la question sur le devenir des fonctionnaires. Personnellement je répondrais, qu’il n’est pas question de continuer dans la voie de l’externalisation telle qu’elle est et qui occasionne trop souvent des soucis à ceux qui leur confient les délégations. Mais cela n’exclue pas des réorganisations des activités, je suis même certain que cela peut se faire sans faire exploser le plafond des 35 heures pour peu que celles et ceux qui en font largement moins ou qui font des actions inutiles, se remettent à faire quelque chose de plus productif.

    En attendant, l’État lui s’en fiche, il a prélevé sa dîme par le biais de la TVA …

    Enfin, j’ajouterais, que ce n’est pas parce que les autres candidats ne communiquent pas sur ce genre de déboire que cela ne leur arrive pas. Rendez-vous compte, même pas élus, ils vous mentent déjà !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s