Un savoureux courrier des départementales à relire pour les législatives

Je vous invite à lire attentivement le courrier qui suit et qui m’avait été envoyé par le maire de Savigny à l’occasion des élections départementales. Quelque chose me dit qu’Éric MEHLHORN ne devrait pas en renvoyer un similaire, non pas parce que les candidats respectent plus leurs emplacements de panneaux électoraux, mais simplement parce que la Ville est en tort, et qu’elle ne respecte pas l’article L.51 du Code électoral.

Voilà la surface d’affichage à laquelle ont droit certains des candidats malheureux au tirage au sort de la Préfecture. Par exemple ici à Grand-Vaux, la moitié de ce que les autres ont, pour les candidats n°9, 10, 11 et 12. Et alors qu’on aurait pu alterner et faire qu’un coup, ce soit les n°1, 2, 3 et 4 puis 5, 6, 7 et 8 qui soient pénalisés, ce sont toujours les 9, 10, 11 et 12…

Alors si cela n’est pas respecté, pensez donc aux candidats qui collent en dehors de leurs panneaux, par exemple à l’envers de ceux-ci. Je suis le seul imbécile à avoir résisté à cette tentation. Dans le courrier de 2015, MEHLHORN menaçait de saisir le Procureur. Mais comme son candidat RÉDA le fait, je pense qu’il va se soumettre et ne rien dire ni ne rien faire…

Déjà que le cabinet du maire de Savigny fait ouvertement la campagne de RÉDA, ce qui est scandaleux mais ne choque personne, sauf moi qui l’assimile à du détournement de fonds publics. Enfin, c’était déjà le cas aux départementales de 2015 où le directeur de cabinet faisaient les trajets à l’imprimerie sur ses heures de travail, puis se les faisaient rembourser…

Ce qui me décourage dans cette campagne, c’est que le citoyen ne comprenne pas que la Loi existe pour le protéger, et que des types qui magouillent pour gagner une élection, magouilleront aussi lorsqu’ils seront aux affaires. Et c’est toute une éducation qu’il m’est impossible de faire en deux semaines. Rendez-vous donc le dimanche 11 juin pour le résultat.



Publicités

Une réflexion au sujet de « Un savoureux courrier des départementales à relire pour les législatives »

  1. Jean-Marie CORBIN

    Faites ce que je dis pas ce que je fais ! Clairement les affichages politiques sur les panneaux de libre expression n’ont rien à y faire en pleine période électorale. Le parti LR, Reda, Mehlhorn sont des récidivistes sans scrupules et sans complexes.

    Quand je pense qu’en avril 2015 les troupes de choc du duo Mehlhorn-Vermillet voulait nous casser le gueule parce que nous affichions « votez blanc » sur les panneaux morangissois de libre expression à la veille du second tour. Une défense de territoire digne des rivalités qui opposent les petites frappes des cités !

    Mais, comme toi, je redoute que tout le monde s’en fiche, car à notre époque, la canaille suscite plus l’envie et l’admiration que la réprobation.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s