Mais où est passée Marine ?

Évidemment que je parle de Marine LE PEN, qui depuis sa défaite au deuxième tour de l’élection présidentielle, dont elle semble s’être très bien et très vite remise, est absente. À peine, un petit tour pour regretter du bout des lèvres que sa nièce Marion se retire temporairement de la vie politique, et puis s’en va… Est-ce donc elle qui n’a rien à dire ou les médias qui n’ont plus envie d’en parler ? Pourtant, l’actualité n’est pas surchargée…

Toutes choses étant égales par ailleurs, le Front national est quand même le deuxième parti de France… Même s’il serait en fait plus juste d’écrire que le deuxième parti de France est l’abstention et que Madame LE PEN n’a même pas réussi à obtenir plus de suffrages que le nombre de Français qui se sont abstenus… Effectivement, l’appel à la terreur a bien fonctionné et les deux tiers des Français ont voté contre quelque chose qu’ils ne savent même pas définir…

Or, cette semaine qui vient de s’écouler, nous avons plus parlé des micro-mouvements lancés à gauche par MMes TAUBIRA, HIDALGO, AUBRY et MM. HAMON et JADOT, que du FN. Ce parti, il est vrai repose sur un nombre très restreint de personnalités, à la manière du Parti de gauche de MÉLENCHON, mais il y avait matière à écrire, à supputer, à imaginer l’avenir. Et puis non, parce que les sondages ont déjà décidé qu’il n’y aurait que 40 députés FN donc qu’on s’en fout.

Dans le genre, on a aussi les sondages pour nous dire quels programmes législatifs convainquent le plus les Français. En tête, c’est celui de la République en marche, puis vient celui des Insoumis puis celui de la droite LR-UDI. Tout le problème est qu’à part celui des Insoumis, ces programmes ne sont pas sortis et que personne n’en sait rien, même si on imagine qu’ils ressembleront fortement à ceux portés par les grands candidats à la présidentielle.

Dans cette histoire, le vrai problème est qu’on ne parle plus du Front national, preuve d’une part qu’il n’était pas si dangereux que cela, et ensuite qu’il s’est banalisé. En 2002, tout le monde feignait pourtant de croire que LE PEN père pouvait l’emporter aux législatives (ce qui avait fait qu’une France majoritairement à gauche qui aurait voté JOSPIN au deuxième tour s’il s’y était qualifié, avait finalement votée à droite pour faire barrage au FN ; les gens sont masos) !

Veut-on donc nous faire croire que la meilleure réponse apportée au FN est un programme sain et équilibré que porterait MACRON ? Ou s’imagine-t-on qu’il va retomber tout seul parce que l’élection est terminée ? L’appel à la terreur a fonctionné en 2017, mais il n’est pas suivi d’effets ; d’un démantèlement des raisons qui poussent 10 millions de Français à voter à l’extrême. Je pense qu’on fait tout pour que si MACRON échoue, ce soit vraiment LE PEN la prochaine fois…



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s