Sur la stratégie de défense de LR et du PS face à la République en marche

J’entends depuis plusieurs jours, et de toute part donc pas que des médias macronistes, des critiques de l’attitude politique de François BAROIN à droite (LR) et de Jean-Christophe CAMBADÉLIS à gauche (PS). Pensez-donc, ils veulent empêcher que les élus de leurs partis participent à la grande coalition nationale tip top géniale proposée par le président élu. Pourtant, et pour le coup, ils se comportent vraiment en chefs de partis…

Je militerais dans une famille politique que je n’aimerais pas que ceux qui sont censés appartenir à cette même famille se tirent au premier coup dur… Mais au delà de la jalousie, il existe des règles comme il y a des lois nécessaires pour un fonctionnement équitable. Ceux qui trahissent, vu les statuts des partis politiques, se doivent d’en être exclus ! Et ne rien faire, c’est marquer la faiblesse ou la soumission d’une structure qui ne vaut plus rien si elle n’a plus d’autorité !


Parce qu’on est sinon certain d’avoir encore le Front national au deuxième tour en 2022

Si tout le monde se rassemble dans la majorité de MACRON, les seuls qui vont incarner l’opposition pendant cinq ans s’appellent le Front national ! Qu’on le veuille ou non, la Ve République est bipartisane, et vu la répartition qui s’annonce à l’Assemblée, si tous les LR menacés parce que pris en tenaille entre MACRON et le FN quittent ce principal parti de droite, alors ils n’auront pas 200 députés, et le FN n’en aura pas que 40 ! LR ne sera alors plus vraiment audible.


Parce que les traîtres ne sont que des opportunistes

Qui peut croire que Bruno LE MAIRE, Christian ESTROSI ou Manuel VALLS ont vraiment envie de servir la France, surtout quand on voit ce qu’ils ont fait quand ils étaient au pouvoir. En regardant les résultats du premier tour de la présidentielle, on s’aperçoit qu’ils ont toutes les chances de ne pas être réélu, ou que la loi sur le non-cumul des mandats leur en fait privilégier un. Ils veulent juste des places, et l’argent qui va avec parce qu’ils sont incapables de travailler !


Parce que ça n’arrêtera pas leur déclin, mais que ça a de la gueule

Que VALLS qui pesait 5 % en 2012 et 31 % en 2017 (parce qu’il n’y avait pas réellement de candidat social-démocrate), ou que Bruno LE MAIRE, cinquième de la primaire de la droite avec moins de 3 % de voix s’en aillent, les partis ne s’effondrent pas. Mais si aucun coup d’arrêt n’est mis à la fuite des ténors, la plupart finira par partir. Ce n’est pas ici un comportement sectaire mais un comportement pour survivre, et ça n’empêchera pas ces partis de disparaitre…


La stratégie de MACRON était de tuer le PS et LR, et il pourrait y arriver. Non pas parce qu’il serait plus fort idéologiquement, mais parce que les électeurs traditionnels de ces camps sont lâches, qu’ils doutent et qu’ils veulent être du côté de l’Histoire. Tout le problème du système MACRON est qu’il a besoin d’extrêmes forts pour étrangler les modérés de gauche et de droite, et que si jamais cette expérience centriste échoue à nouveau, il nous invite les extrêmes…



Publicités

Une réflexion au sujet de « Sur la stratégie de défense de LR et du PS face à la République en marche »

  1. Jean-Marie CORBIN

    « La stratégie de MACRON » => Ce n’est pas MACRON tout seul mais ceux qui ont hourdi le complot contre la France et les Français, mais un groupe de l’ombre à l’influence phénoménale. Complot ? Oui complot, car comment ne pas penser qu’il n’y pas de complot : Emmanuel MACRON, jamais élu, qui lance un parti à partir de rien, avec des discours truffés de mensonges grossiers et qui empoche la place de président de la république les doigts dans le nez en 9 mois chrono grâce à un appui illimité des médias. Incroyable, improbable et pourtant devenu réalité en si peu de temps. Le coup d’état des médias et de ceux qui les dirigent !

    « le Front national au deuxième tour en 2022 » : Même pas sûr, et en tout cas, pas dans sa configuration actuelle. LR et le PS sont les perdants de cette élection, ils vont le comprendre progressivement. Mais le FN l’est également malgré un score double de Marine LE PEN par rapport à son père en 2002, 15 ans auparavant.

    Quant à VALLS, à mon grand étonnement En Marche! se couche devant « sa grandeur », et il sera réélu. Il fera partie des quelques rares qui auront sauvé sa peau. Quant aux autres …

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s