Ce que j’aimerais vraiment dire aux électeurs

 (Un coup de gueule à l’approche des législatives)

Je me force à croire que la politique peut changer et améliorer la vie des gens, c’est pourquoi je m’y suis engagé et j’y reste encore (plus pour longtemps heureusement). Mais plusieurs obstacles se dressent devant nous, et nous ne pouvons pas les contourner.

Dans le film du Seigneur des anneaux, on fait dire à Aragron : « Un jour peut venir où le courage des Hommes faillira, où nous abandonnerons nos amis et briserons tous liens. »

Aujourd’hui, et je le vois dans ma ville, nous avons abandonné nos amis, définitivement. C’est fini l’altruisme, et encore plus de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

Qu’est-ce que je peux faire, moi tout seul ? Alors, je préfère ne rien faire. Et puis pour ceux qui s’engagent quand même, c’est leur affaire, donc je les laisse crever jusqu’à épuisement. Et moi, perso, je n’en peux plus d’être trop seul, et j’ai hâte que 2020 arrive, que je puisse définitivement fermer la page politique de ma vie.

Quant aux liens sociaux, ils sont de plus en plus artificiels derrière les Facebook, les blogs et compagnie. On fait du communautarisme et on est tout content de dire qu’on coexiste, plutôt qu’on vive ensemble. Mais j’ai quand même pas trop envie de me mêler aux autres.

Moi, ce qui m’emmerde, c’est l’égoïsme des personnes qui ne pensent qu’à leur gueule et à leurs problèmes. À commencer par ce que je vois dans ma famille et chez mes amis. Pourquoi une telle soumission derrière un faux-confort qui va de toute façon se réduire si on continue comme cela ?

Par exemple, un truc que je n’arrive pas à faire comprendre à mon père qui ne se déplace qu’en voiture : je m’en branle que faire venir des immigrés, ça casse le coût du travail et améliore les revenus des actions. Je préférerai juste ne pas être le seul blanc dans ma rame de RER quand je le prends aux heures creuses. Et tous les connards qui me disent que je suis raciste d’écrire cela, mais qui n’ont rien à me répondre quand je leur demande de me prouver l’existence de races humaines. Ça, c’est le politiquement-médiatiquement correct qui pourrit le cerveau des gens.

On s’interdit de penser que, au cas où ça serait pas bien. Finalement, on a bien rendu les gens cons en les empêchant de se construire dans le savoir et la réflexion. Ne pensez pas, au cas où vous penseriez mal.

Et puis, on va manifester quand un acquis social est remis en cause, mais pas plus de quinze jours, parce que c’est lassant. Et puis on se fait quand même baiser, et encore plus quand on lâche l’affaire, mais on est content parce qu’on a essayé, et on s’en vante en plus.

Il y a des trucs que les gens s’interdisent de comprendre. Comme que de l’emploi productif, on n’en recréera jamais parce qu’on a décidé avec l’Europe que c’est dans les pays pauvres de l’Est, qu’il fallait faire faire tout cela. Ben moi, j’emmerde l’Europe : Érasmus, ça me fait pas bander, et je voudrais qu’on produise en France, et que les Français aient du travail.

Et je voudrais aussi qu’on arrête avec les conneries de la Cour européenne des droits de l’Homme qui ferme sa gueule sur la Turquie mais qui nous condamne régulièrement, par exemple parce que quand on arrête des pirates somaliens qui sont des meurtriers, on n’est pas capable de les présenter à un juge d’instruction dans les 48 heures !

J’aimerais tellement que chacun se pose les questions de savoir si telle chose est positive et négative et qu’on compile les réponses, pour que celle qui soit majoritaire l’emporte. Mais quand bien même, les gens sont par exemple en désaccord avec l’euro, ils sont pour le garder parce que ça valorise nos échanges internationaux. Et le pire, c’est que c’est devenu vrai, parce que comme on n’a plus que du service à exporter, ça ne vaut rien…

À l’électeur, il ne faut pas lui dire de choses négatives. Il faut lui faire croire que tout va aller très bien et très vite. Il faut pas s’énerver parce que la violence verbale, il ne supporte pas, surtout depuis son canapé. Il ne veut se bouger qu’au moment des élections, et encore… Mais pour gueuler, à la rigueur, signer des pétitions. Et on est de plus en plus mous.

En fait, je ne crois plus en la politique parce qu’on ne peut rien imposer à des cons qui s’enchainent eux-mêmes et vont s’offrir en esclavage. Je crois que ceux qui sont conscients peuvent quand même résister, peu importe qu’on les emmerde pour réduire leurs libertés et leurs initiatives. La vraie liberté, elle est dans chacun de nous.

Les Français n’ont plus d’ambitions ou de projets en commun. Même taper sur Marine LE PEN ne fonctionne plus, parce que dans le fond, beaucoup sont d’accord avec ses idées, même s’ils ne le disent pas. Je ne suis pas raciste mais la blague raciste me fait rire… Donc tu es juste incohérent.

Je voudrais qu’il y ait une prise de conscience mais les gens s’y refusent. Libérez-vous, responsabilisez-vous, devenez intelligents, mais c’est pas bandant. Et puis toujours le réflexe français : celui qui a une belle voiture, c’est plutôt lui cracher dessus que d’essayer d’en avoir une tout comme lui, même si une voiture, c’est nul.

Je vois une décadence, et je voudrais l’arrêter. Mais je ne sais pas comment faire. Je voudrais réunir autour de moi tous ceux qui veulent changer le monde tel qu’il est, sinon permettre à ceux qui veulent le faire, d’agir. Mais ça n’intéresse pas les gens. Qu’est-ce qu’on peut faire ? Qu’est-ce qu’on va faire ? Moi, je continue jusqu’en 2020 mais sans illusions sur la nature humaine. Je ne voudrais juste pas gâcher les espoirs de ceux qui y croient encore (mais réellement ; pas les connards qui vont d’un parti politique à l’autre, et le quitte parce qu’ils ne réussissent pas). Alors comment les aider ?

Voilà, j’en suis là de mes réflexions pour les législatives ! Enjoy !



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s