Sur les limites du projet de constituante de Jean-Luc MÉLENCHON

Proposition bien populiste et très répandue à gauche qui n’aime pas la Ve République car elle ne lui est électoralement pas favorable : changer de régime et passer à la VIe République. Car évidemment, si la France va mal, c’est à cause de sa Constitution, qui après 24 révisions, n’est d’ailleurs plus tout à fait celle voulue par le général DE GAULLE. Bref, le nouveau président élu pourrait vouloir convoquer une assemblée constituante.

Premier obstacle à un changement de constitution : l’accord des deux chambres qui est requis à la majorité des 3/5. Or, vu l’avenir qui s’annoncerait pour le Sénat dans tout prochain régime, il y a peu de chances que les sénateurs y soient favorables. Pour le reste, cela dépendrait de l’Assemblée donc du résultat des élections législatives de juin 2017. Ensuite, j’ai des doutes que le nouveau président, une fois installé, veuille vraiment abandonner une si bonne place…


La rédaction de la Constitution

Les candidats du second tour devraient se qualifier avec environ 25 % des suffrages exprimés. Le vainqueur du second tour sera quant à lui élu par défaut et non pas par adhésion à ses idées qui se ferait dès le premier tour. Bref, qu’est-ce qu’il y aura dans une constitution rédigée par 10 % de marxistes et 25 % de fachos ? Ça va être intéressant, à moins qu’au préalable des idées à intégrer dans le nouveau projet, on fasse voter et qu’on ait les 75 % d’autres contre les 25 %…


L’approbation de la Constitution

En avril 1946, des représentants des principaux partis pesant pour 65 % de la représentation nationale avaient rédigé un premier projet de constitution qui fut pourtant rejeté par 53 % des Français. Même si les partis participent à rédiger cette constitution, et rappelons que DE GAULLE a quitté le gouvernement de la première assemblée constituante à cause du « régime exclusif des partis », rien ne dit qu’ils s’engageront ensuite vraiment pour qu’elle soit approuvée…


La nouvelle République : les mélenchonnistes s’investiront-ils plus dans la vie publique ?

Si le régime va mal, c’est aussi et surtout parce que les citoyens vont mal et ne s’intéressent plus à défendre ni la République ni la démocratie. Parmi eux, on trouve ces mélenchonnistes qu’on voit surtout au moment des élections mais qui ne sont pas très présents en tant qu’opposition ou qu’organe de vigilance citoyenne. Bref, c’est bien de changer de régime, mais encore faut-il ensuite trouver des gens soit prêts à le faire vivre soit prêts à mourir pour lui…


Un Jean-Luc MÉLENCHON qui convoque une constituante, fait voter une nouvelle Constitution qui lui plaise, puis jette les clés de l’Élysée dans la Seine, et aille planter des salades, je n’y crois pas… Ça jettera de la poudre aux yeux de quelques uns à qui on aura un prétexte pour ne pas parler emploi et logement, mais ce n’est même pas, et surtout pas, une demande de la population… Est-ce une manière de présenter MÉLENCHON en personne détachée du pouvoir ?

Si un jour, la Ve République aura vécu, et en même temps, elle n’a pas été pensée comme cela et il faudrait peut-être s’interroger sur la pertinence de certaines révisions ; ce n’est à mon avis pas encore le cas. Imaginons néanmoins une constitutionnelle dans laquelle le Front National arrive en tête et dispose d’un bonus majoritaire pour travailler… Ils auront le champ libre pour écrire leur projet, et le pire est que les Français dans leur majorité pourrait les approuver…



Publicités

2 réflexions au sujet de « Sur les limites du projet de constituante de Jean-Luc MÉLENCHON »

  1. Jacqueline Zizi

    Quelle preuve avez-vous de : »La plupart des terroristes islamistes ne sont pas sérieusement musulmans. »?
    La suite de votre texte « comme… » ne prouve pas cela car les jeunes auxquels vous pensez ne veulent pas mourir. Ils aiment détruire parce que ce qu’ils voient ne leur plaît pas et qu’ils n’arrivent pas à analyser avec précision, ni pourquoi, ni ce qu’ils aimeraient avoir à la place.. Mais pour les terroristes, c’est surtout parce qu’ils n’ont plus aucun sens critique. Et ceci provient de ce qu’ils ont « appris par cœur »à l’école (par exemple coranique), lcomme dans la tradition chretienne catholique (enfants de cœur, caté,, etc.). La religion ne devrait pas être « apprise » par des enfants. Expliquée, oui, à condition qu’il y ait des « choses » discutables et qui permette à ces enfants, de poser des questions.

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      Je pense aux faits que les enquêtes réalisées a posteriori montrent qu’ils ne pratiquaient pas à la mosquée ; pas depuis longtemps et que plusieurs ont acheté « le Coran pour les nuls » avant de partir faire le djihad. Quant au fait qu’ils ne veulent pas mourir, eux ne pensent pas mourir puisqu’ils se retrouvent directement au paradis avec leurs 70 vierges…

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s