Oh, ma gouttière a dû se casser toute seule ! (Olivier VAGNEUX)

Dois-je croire qu’après ma boîte aux lettres et mon portail (deux ans après jour pour jour), on s’en prenne à ma gouttière. Non, je serai paranoïaque car les élections ne sont pas encore passées. D’autant que tout à fait entre nous, ça doit être l’usure. L’usure qui a désaxé puis brisé ma gouttière, puisque les marques de la cassure ne sont pas de le sens dans laquelle je l’ai retrouvée ce 31 mars 2017 au soir… Réparations en perspective !

Écartant l’hypothèse de la petite voiture (comme celles que j’avais quand j’étais petit) qui aurait mal manœuvré devant chez moi en voulant repartir, il reste deux hypothèses : la dégradation volontaire hasardeuse (quelqu’un en colère qui voulait vandaliser quelque chose et qui manque de chance est passé devant chez moi, mais qui en cassant ma gouttière a pris conscience que c’était mal et ne l’a pas fait chez mes voisins), ou la dégradation volontaire pour m’embêter moi.

Alors oui, je vais avoir cette faiblesse de penser que c’est prémédité, et que c’est dû à l’expression de mes opinions qui ne plaît pas à tout le monde. Que dans ce pays, il y a une véritable Police de la pensée qui dépasse le ministère classique de la Justice, et qui porte ses propres condamnations quand elle estime que cela est nécessaire. Celui qui aurait raison serait-il le maire de Savigny-sur-Orge ? Il n’a pas d’ennemis donc de problèmes du fait qu’il ne fasse rien !

Nous sommes le 1er avril et les élections sont dans deux mois. Ça tombe bien, je n’avais que ça à faire de m’intéresser à réparer ma gouttière, et puis surtout l’argent à cette période. Pas de problèmes parce que je n’ai toujours pas de compte de campagne malgré mes demandes dans plusieurs banques. Pas de problèmes parce que nous sommes dans la période de finalisation du fond du programme, mais qu’il nous reste toute la forme à créer. Serait-ce une bénédiction ?

Encore une fois, je trouve dommage qu’en France, il y ait plus de volontés pour nuire que pour libérer. Mais c’est la lâcheté avec laquelle c’est fait, qui m’atterre le plus. Que les gens ne soient pas capables de dire qu’ils ne sont pas d’accord avec moi, voire que je leur fais du mal par mes écrits, mais qu’ils aient, bestialement et de manière très infantile, besoin de le manifester en cassant quelque chose qui m’appartienne. Eh bien, ils ne me font quand même pas renoncer !



Publicités

2 réflexions au sujet de « Oh, ma gouttière a dû se casser toute seule ! (Olivier VAGNEUX) »

  1. Jean-Marie CORBIN

    Ah la la, le PVC comme c’est fragile parfois. Il est clair qu’il y en a qui n’ont pas grand chose dans la tête. C’est d’un niveau intellectuel de colleur (ou de décolleur) d’affiche !

    Ou encore est-ce peut-être un véhicule de la police municipale qui a fait sa maraude ? Tiens à ce propos, je suppose qu’il y a jamais eu de suite à propos de l’automobile qu’ils avaient abimée à coté de ton domicile.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s