Vos questions : Pourquoi Olivier VAGNEUX ne veut-il pas du soutien du PCD (Parti chrétien démocrate) ?

Vous êtes chrétien. Pourquoi ne cherchez-vous pas à obtenir le soutien du Parti chrétien démocrate ?

Tout d’abord, le fait que je sois chrétien influence certes ma manière de faire de la politique (en la plaçant dans un temps plus long avec d’autres ambitions), mais ne signifie pas que je veuille faire de la politique uniquement pour les chrétiens, ou dans l’esprit d’une morale chrétienne.

Par exemple, à aucun moment, je n’irai défendre une interdiction de l’avortement, quand l’Église dit plutôt qu’il ne devrait pas y avoir besoin de loi sur ce sujet. Parce que je crois que c’est un droit pour les femmes qui ont été violées ou pour les parents qui attendent un enfant porteur d’un handicap, si cela s’annonce trop dur pour eux, de ne pas garder cet enfant.

La question se pose aussi pour un certain nombre d’autres questions sociétales, dans lesquelles c’est un positionnement citoyen que je veux faire primer sur un positionnement religieux. Pourtant, ce que dit la religion a aussi de la valeur et ses arguments méritent d’être écoutés et d’être défendus au niveau politique.

Vouloir revenir sur le mariage pour tous, ou défendre les soins palliatifs face à l’euthanasie, ne sont pas que des positionnements chrétiens, guidés par la religion, mais aussi et surtout des convictions nécessaires à garantir l’ordre social. L’État doit être cohérent et je dis qu’il n’est pas légitime à décider de la mort des gens dans certaines conditions.


Par ailleurs, je refuse le soutien de tout parti politique qui nuirait à l’indépendance dont je me réclame. Je pense néanmoins que la plupart de mes convictions rejoignent celles des électeurs du PCD et je ne doute pas qu’ils viendront naturellement vers ma candidature.

Plus prosaïquement, ne se réclamer que d’un ou de plusieurs petits partis est restrictif au niveau des votes, davantage qu’une réelle candidature indépendante. Autrement dit, si c’est pour économiser 3000 € de frais de propagande, mais faire 1 % à l’arrivée avec une partie de convictions qui ne sont pas les miennes, c’est inutile.

D’autant que par des combines d’appareils, je ne doute pas qu’ils investiront officiellement les candidats LR qui feront leur politique dans leur coin, et mépriseront tout l’aspect « démocrate-chrétien » que prétend porter le PCD.

Ma démarche est vraiment de dire qu’on peut faire de la politique sans passer par les partis politiques qui conditionnent les élus. C’est pourquoi je refuse tous les soutiens de partis ou de mouvements qui me proposent d’être leur candidat.



Publicités

Une réflexion au sujet de « Vos questions : Pourquoi Olivier VAGNEUX ne veut-il pas du soutien du PCD (Parti chrétien démocrate) ? »

  1. Jean-Marie CORBIN

    Celui qui ne fait pas partie des partis, des gros, de ceux qui sont une « marque » est un paria* ! C’est un individu particulièrement dangereux pour l’ordre public, car indépendant d’esprit et donc incontrôlable. On ne peut faire difficilement pression sur lui pour le soumettre (On l’entrave quand même par exemple, en l’empêchant d’ouvrir ou en retardant l’ouverture du compte bancaire indispensable pour tenir ses comptes de campagne. Et je ne te parle pas de l’accès aux boîtes à lettre pour diffuser ton information. La Poste en généralisant « son » système Vigik à tous les halls d’immeubles en amont des boites à lettres, agit en mafieux**.)

    Je fais partie d’une autre catégorie de parias, ceux qui font par eux-mêmes (souvent bien) la plupart des travaux domestiques au lieu de le confier à d’autres qui le font plus ou moins bien et systématiquement plus chers. Cette prise en charge, cette autonomie, m’a évité bien des fois d’aller en pleurnichant, quémander l’aide d’un entrepreneur pas toujours disponible dans un court délai et qui te toisera de haut (je me souviens encore de cet artisan vitrier savinien qui exigeait carrément le paiement quasi intégral à la commande, refusant de telles conditions illicites, j’ai pu trouver un artisan bien plus honnête). De cette indépendance, j’en tire une certaine fierté. Mais le paria-bricoleur est à la limite de l’illégalité quand il entretien son installation électrique (pour combien de temps aura-t-on encore le droit de poser soi-même une simple prise de courant ?), ou quand il fait son ramonage. Il est carrément un délinquant (depuis 2009) lorsqu’il entretient sa chaudière à gaz alors qu’il sait parfaitement examiner les défaillances possibles de son installation.

    Le jour arrivera peut-être, où il ne sera tout simplement illicite de faire acte de candidature à des élections en dehors d’une affiliation obligatoire à un parti politique.

    *Paria : mot issu de l’indien qui signifie l’appartenance à la caste des Intouchables. **def Larousse : Mafia : Groupe occulte de personnes qui se soutiennent dans leurs intérêts par toutes sortes de moyens

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s