Ces promesses de campagne qu’Éric MEHLHORN ne prévoit pas de financer dans son plan pluriannuel d’investissements

Au cours du Conseil municipal du 02 mars 2017, l’équipe de la majorité municipale a présenté son plan pluriannuel d’investissements ; il était temps à la moitié du mandat. Sauf qu’en reprenant le programme sur lequel s’est fait élire Éric MEHLHORN, et comme l’a très justement fait remarquer le conseiller Bernard BLANCHAUD lors du Conseil municipal, le maire de Savigny acte le renoncement d’une large partie de son programme…

Évidemment, MEHLHORN ne s’en rappelle plus (voir la fiche en bas de page) parce que nous savons bien qu’il n’a pas écrit son programme lui-même, en étant bien incapable… Non, il s’est contenté de faire transposer par d’autres, pour Savigny, ce qui était donné par l’UMP national. Alors ce n’est pas à Bernard BLANCHAUD d’aller relire le programme, c’est à l’équipe municipale de retourner voir ce qu’elle a promis pour se faire élire. Mais vu la liste des renoncements…

Observez bien le comportement de la majorité municipale à mi-mandat. Ils demandent aujourd’hui des solutions à l’opposition alors que ça fait trois ans qu’elle lui en donne. Pourquoi les écouterait-il plus aujourd’hui, d’autant que le mal est fait (donc que MEHLHORN assume) et que nous savons par avance qu’il a trop d’orgueil pour écouter les idées de ses opposants, et ce faisant reconnaître, qu’il n’en a pas, sinon que les siennes sont très voire trop mauvaises.

Tout le problème de la majorité est l’incohérence des politiques menées successivement par les adjoints aux Finances Jaques PATAUT puis Sébastien BÉNÉTEAU. Les oppositions n’auraient pas eu ces problèmes rencontrées par la droite parce qu’elles n’auraient pas perdu un an à pleurer en commandant des audits disant que SPICHER, c’était trop pas bien. Ensuite, qu’elles auraient réalisées des investissements d’avenir et des mutualisations efficientes avec l’intercommunalité.


J’ai repris le programme municipal d’Éric MEHLHORN et j’ai encadré en rouge les mesures qui coûtent de l’argent. Un argent qu’il n’est pas prévu de dépenser d’ici 2020 donc qu’on voit mal comment elles pourraient être respectées… En 2014, je n’avais pas promis autant, et c’est justement parce que ce que j’avais promis était réalisable. La faute aux Saviniens qui se disent qu’en prenant celui qui en dit le plus, ils auront qu’un peu. Mais à quel prix ?


mp-4mp-5mp-7 mp-3 mp-2 mp-1mp-6mp-8


Pour finir, une petite note à l’intention d’Éric MEHLHORN

memoire



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s