Observatoire n°5 de la campagne des législatives 2017 en Essonne (7e circonscription)

À trois mois du début de la campagne législative, les candidatures se précisent sur la 7e circonscription de l’Essonne : fusion des candidatures LR et UDI, attente du PS qui sait la circonscription bloquée par l’accord HAMON-JADOT en fonction du choix d’Éva SAS de se représenter ici, annonce de la candidature de la France insoumise dans le Parisien du 21 février et organisation de leur première réunion de campagne… Mais c’est bien la présidentielle qui est dans toutes les têtes.

Les Français n’ayant effectivement rien compris à leurs institutions votent pour des députés qui accompliront le programme du président qu’ils ont élus. Pourtant, s’ils connaissaient la Constitution, ils sauraient que c’est le Gouvernement qui décide de la politique et qui est responsable devant le Parlement, celui-là même dont le principal rôle est de proposer et de voter la Loi. En conséquence, le vainqueur de la présidentielle offre un bonus au candidat de son camp.


Sur les candidats

Deux nouveautés depuis un mois : deux candidatures supplémentaires annoncées : Catherine BOMPARD pour le Mouvement 100 % (un rassemblement à caractère écologiste) et Mounia BEN AILI pour la France Insoumise de Jean-Luc MÉLENCHON). POur rappel, parce que vous êtes plusieurs à m’interroger, tout citoyen peut se présenter aux législatives car il n’y a pas de parrainages à obtenir, donc oui, on va potentiellement se retrouver avec dix à quinze candidats.

Autrement,

On ignore toujours le nom des candidats trotskystes de LO et ré&volutionnaires du NPA.

Au Parti communiste, Saïd SEDDOUKI a été investi.

La France Insoumise confirme mon pressentiment des candidatures de Mounia BENAILI en titulaire et de Vivien REBIÈRE en suppléant.

EELV a réinvesti Éva SAS mais devrait sinon profiter de l’accord qui prévoit 40 circonscriptions réservés aux écologistes.

Le mouvement 100 % a investi la Castelviroise Catherine BOMPARD.

Le PS a réservé la circonscription, donc se prépare à ne pas y aller. On parle de Jean-Jacques GROUSSEAU comme suppléant d’Éva SAS.

En Marche réfléchit toujours à un candidat qui pourrait être Bernard BLANCHAUD.

Le MODEM a fait le choix de Mathieu FLOWER.

LR et l’UDI ont fusionné leur candidature. Le maire de Juvisy Robin RÉDA est titulaire, tandis que le maire de Viry-Châtillon, Jean-Marie VILAIN, est son suppléant.

Côté divers-droite, votre serviteur est toujours le seul candidat déclaré.

DLF proposera la candidature d’Hélène BRUNG avec son suppléant paraysien

Le FN qui n’a toujours pas décidé de ses investitures devrait sans surprise investir Audrey GUIBERT, elle-même chargée de proposer les investitures sur l’Essonne.


Les campagnes

Pour éviter de s’imputer des dépenses supplémentaires, les candidats aux législatives limitent leurs soutiens aux candidats à la présidentielle qui pourraient leur être imputées sur leurs comptes de campagne. Pour autant, et mis à part RÉDA, la plupart des candidats regardent d’abord à qui va être élu.

La France insoumise a organisé sa première réunion publique : une conférence gesticulée.

Robin RÉDA est incontestablement le plus présent partout où il peut. Il est déjà à deux tracts et à plusieurs réunions de militants dans des salles publiques (le décompte est en route).


Les sondages

Bien qu’aucun sondage officiel n’ait été commandé à ma connaissance (là aussi devant rentrer dans les comptes de campagne), une triangulaire semble bien partie entre Robin RÉDA (en tête au premier tour) suivi d’Éva SAS (EELV-PS) et d’Audrey GUIBERT (FN).

Mais selon le résultat de FILLON et la percée d’En marche, qui pourrait faire perdre beaucoup de voix à RÉDA, alors rien n’est joué, et la présidentielle nous indiquera effectivement mieux qui a ses chances. Robin reste en tout cas le favori.


À titre personnel, j’ai tout intérêt à une victoire soit de MACRON soit de LE PEN parce qu’elles traduiraient une remise en cause d’un système que je combats. Mais ne soyons pas hypocrites, les Français n’auront pas cette cohérence d’aller choisir un candidat qui soit trop loin du système comme je peux l’être. Et soit ils voteront le candidat En marche soit plutôt ils choisiront le candidat LR ou PS qui devrait pouvoir au mieux l’aider à accoplir son programme…



 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s