Sur ce que l’État doit faire pour les citoyens ; de l’actualité de la promesse républicaine

La République française est un État de droit, tel que défini dans notre Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789. Elle garantit un certain nombre de libertés individuelles et collectives en contrepartie de devoirs, au nombre de trois principaux : laisser l’État s’occuper de ce qui concerne la Défense, la Justice et la Sûreté intérieure. Mais d’autres textes nous octroient de nouveaux droits : le travail, la santé, le logement…

Aujourd’hui, la promesse républicaine d’un traitement équitable entre les Hommes est bafoué. Deux camps se dessinent : ceux qui veulent que l’État libéral cesse d’intervenir dans tous les domaines qui ne sont pas régaliens (Défense, Justice et Police) et ceux qui voudraient essayer de résoudre les inégalités croissantes entre les Français. J’appartiens résolument à ce deuxième camp pour lequel cette promesse républicaine signifie encore quelque chose.

Mais alors comment faire pour ceux qui récusent ces droits, et rejettent la République ? Ceux qui refusent de travailler, préférant vivre de l’assistanat ? Ceux qui dégradent le logement qu’on leur trouve, pourtant à prix réduit ? Bref pour tous ceux qui abusent de leurs droits, sans regarder aux devoirs qu’ils ont ; pour ceux-là, la République doit-elle faire quelque chose ? Oui au risque de ne sinon plus être cette République indivisible, démocratique et sociale !

Toutefois, cela nécessite que l’État s’impose alors partout par tous les moyens coercitifs qui lui sont permis par la Loi, ou alors qu’il exclut du territoire de la République ceux qui refusent de se plier à la règle. Et c’est aussi rendre service aux citoyens que de se débarrasser des personnes nuisibles qui ne respectent pas l’état de droit. Pour autant, cela ne doit pas être un prétexte pour exclure des personnes pour lesquelles il serait trop dur de garantir leurs droits.

Un problème que rencontre notre République, davantage que le nombre de personnes qui la rejettent, est qu’elle n’est plus capable d’agir pour tous, du fait d’une économie fragilisée et de services publics de plus en plus en souffrance. Cela explique aussi peut être qu’elle soit rejetée à partir du moment où elle accepte l’inégalité donc qu’elle ne se respecte plus elle-même. Reste donc le seul sursaut des républicains (pas le parti politique) pour re-légitimer la République.

Cela passe par un changement de nos mentalités et de nos comportements. La fraude tue notre République. Cela passe par les engagements sociaux et associatifs, qui nécessitent qu’on cesse de regarder notre petit nombril pour plutôt regarder comment réduire les inégalités qui existent avec nos voisins. Finalement, le vrai problème est que les citoyens attendent tout de l’État et n’en veulent que pour eux, peu importe que les autres n’aient pas ou plus ou moins.

La promesse républicaine ne pourra redevenir une réalité que lorsque la République redeviendra le ciment de notre société. Mais pas besoin d’une VIe République pour en faire une réalité, et c’est au contraire repousser les problèmes actuels. La République n’est pas tant ce que nous voulons, que ce que nous en faisons. Moi je crois à une République qui protège tout en laissant les Hommes libres de leurs destins. Et vous, à quelle République croyez-vous ?



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s