Transparence : le bilan de la première année de Olivier VAGNEUX EIRL (630 €)

Dans le cadre de la transparence que je m’impose en tant que candidat, je dévoile ici le montant des premiers bénéfices annuels perçus par ma micro-entreprise. Un chiffre qui n’est pas du tout valorisant parce qu’avec 630 € en quatre mois, je n’ai pas pu me verser de salaire (mais alors de quoi est-ce que je vis ?). D’autre part, on devrait se dire que je suis quand même un branleur pour ne pas gagner un tout petit plus. Qu’en pensez-vous ?

Ces 630 euros se décomposent de la manière suivante : 600 euros de piges journalistiques (ce qui correspond quand même à 60 articles, mais il y a aussi un moment où je devrais peut-être relever aussi un peu mes prix). Et 30 euros pour une offre d’essai de soutien scolaire. Non pas que l’essai n’a pas débouché, mais que la personne préfère me payer, comme une autre, en chèque emploi service universel (CESU), que je ne peux pas accepter pour ma micro-entreprise.

Tous les mois, je paye 19,53 € de frais de banque et 50,81 € de frais d’assurance. Je commence aussi à avoir mes premières charges, bien que je pensais qu’elles n’arriveraient qu’en septembre 2017. Sauf que mes obligations fiscales liés à mes bénéfices non commerciaux doivent coïncider avec l’année civile en cours pour figurer dans ma déclaration de revenus. Bref, j’aurais su avant que j’aurais créé mon entreprise en janvier 2016 pour gagner huit mois.

Alors pourquoi si peu de contrats ? Un peu parce que je n’en ai pas trouvé plus pour diverses raisons. Beaucoup parce que j’ai testé beaucoup de choses mais soit bénévolement soit en me faisant complètement baiser. Par exemple, comment intégrer une grande rédaction type Le Point ou Le Figaro ? En faisant cinq piges non payées (on ne va pas faire de contrat alors que c’est un essai) pour voir ce que vous valait, et puis on vous rappelle si on est satisfait de vous.

Les mois passent ; on veut bien que vous refassiez une pige à l’occasion mais encore gratuitement, et puis peut-être qu’on vous fera intégrer la rédaction numérique… Il y a un moment où vous lâchez l’affaire. La plus grosse arnaque que j’ai connu a été Blasting News qui n’était pas du journalisme mais de l’agrégat de contenus (la honte du journalisme mais il faut aussi vivre un jour). Vous êtes payé à partir de 150 vues, mais on archive votre article à 80-100…

Si je n’ai donc qu’un seul vœu à formuler en 2017, ce serait d’avoir plus de travail rémunéré dans le cadre de ma micro-entreprise (un deuxième serait de gagner les élections législatives). J’ai eu beaucoup de satisfaction à animer un atelier journalisme dans un collège, ou à enquêter sur une rénovation urbaine dans un département francilien. Mais je voudrais plus travailler avec mon entreprise, spécialisée en vente de prestations intellectuelles :

  • rédaction de contenus écrits ou audiovisuels (piges, interviews, reportages, portraits…)
  • soutien scolaire ou aide aux devoirs
  • cours particuliers : Histoire, culture générale, analyse critique de l’actualité
  • secrétariat administratif ou écriture publique
  • relecture ou correction de textes
  • initiations au journalisme
  • initiations à l’informatique
  • conférences historiques ou d’analyse d’actualité
  • investigation pour des enquêtes

Bien sûr que je pourrais gagner plus en augmentant mes tarifs, mais je fais aussi le choix de casser certains de mes prix pour travailler avec des personnes qui ont peu de moyens. En cas de victoire aux législatives, je continuerai un peu de travailler* pour rester au contact de cette réalité. Toutefois, je ne prendrai qu’une partie de mon indemnité pour compenser mon manque à gagner, et je me servirai de l’autre partie comme deuxième réserve parlementaire.

* À noter que certaines des activités de ma micro-entreprise serait malgré tout interdites par l’État du fait d’incompatibilités : pas de travail payé par les collectivités ou les établissements publics financés par l’État , du type des collèges.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s