Sur un débat avorté sur l’islam, en la salle des fêtes de Savigny-sur-Orge

Lundi 9 janvier 2017. Une conférence culturelle de géostratégie se termine à la salle des fêtes de Savigny. Le thème de cette soirée ? L’Asie centrale face à la montée des périls. Ont été évoqués les périls russe, chinois et islamiste. C’est au moment des questions qu’un homme prend la parole, explique qu’il a lu le Coran (la version Folio de 1982) et que le Coran incite à la haine. Une personne s’offusque du propos, la salle s’échauffe…

L’adjointe à la Culture qui est censé modérer les questions est complètement dépassée. La dame qui a interrompu le questionnant prend son manteau et menace de partir face à tant d’intolérance vis-à-vis de l’islam. Elle invoque le fait que les propos énoncés ont pu blesser des personnes musulmanes présentes. Certains prennent parti, tandis que d’autres râlent bruyamment parce qu’ils ne peuvent pas avoir le micro pour pouvoir poser leurs questions.

Finalement, l’adjointe à la Culture finit par calmer cette dame qui va se rasseoir, tandis que l’orateur donne une réponse assez bancale qui clôt le débat. Encore une fois, il n’a pas été possible d’aborder ce sujet politiquement et médiatiquement incorrect, ce qui ne peut que créer un sentiment de frustration par rapport à des personnes qui ont des choses à dire, sans que nous ne soyons obligés de les écouter ou de les entendre. Une occasion manquée ?

Un vrai problème est que nous manquons de spécialistes de ces questions qui sont souvent spécialisés sur une thématique et refusent de voir la diversité des islams, y compris en France. Ce n’est pas au moyen d’une seule traduction du Coran, en français qui plus est, que l’on peut se faire un avis, surtout si l’on n’a lu ni la sunna ni les hadiths. Il faut aussi fréquenter des musulmans, dans leur diversité, pour voir aussi ce qu’ils en font, et peu ont cette expérience.

Un autre problème est que contrairement à ce que disait la plaignante, il n’y avait, à ma connaissance, pas de musulmans pratiquants dans la salle (je sais, ce n’est pourtant pas écrit sur leur figure). Je m’expose aux fourches de la bienpensance en disant qu’aux conférences culturelles, il y a très majoritairement des personnes (âgées) de couleur blanche habitant les beaux quartiers de Savigny, et souvent pas du tout de personnes d’autres couleurs de peaux.

Reste donc cette question de pourquoi parler d’une religion qui n’est pas la nôtre, tandis que la République est laïque. Simplement pour la raison qu’à l’heure actuelle, la plupart des terroristes qui affirment vouloir détruire la République, cela en tuant des dizaines de Français, se réclament de l’islam. Or, c’est en comprenant non pas l’islam mais les islams, à mettre en relation avec la faillite de la République, que nous pourrons comprendre et combattre le terrorisme.



Publicités

2 réflexions au sujet de « Sur un débat avorté sur l’islam, en la salle des fêtes de Savigny-sur-Orge »

  1. Jean-Marie CORBIN

    Mieux vaut lire une traduction comme celle-ci (www.hisnulmuslim.com/) que de ne rien lire du tout. J’ai déjà eu l’occasion de feuilleter un coran traduit en français dans le rayon livre à Auchan au Kremlin Bicêtre. Les quelques versets que j’y ai pu lire avaient le même sens que ce j’avais lu sur le site internet.

    Répondre
    1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

      Oui, mais n’oublie pas qu’il y a trois grands types de traduction (de modéré à très intégriste). Et n’en lire qu’une ne permet pas de se faire une idée suffisante de l’islam. D’autant que tu ne sais pas quelle est la traduction de ton interlocuteur, et surtout ce qu’il en fait.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s