Sur le manque de diversité dans les syndicats interprofessionnels

Les salariés de très petites entreprises (moins de 11 salariés) ou les employés à domiciles, en activité au 31 décembre 2015, sont invités à participer aux élections syndicales avant ce vendredi 13 janvier. Mais la plupart des syndicats interprofessionnels sont très majoritairement de gauche ou d’extrême-gauche. Comment s’étonner du chiffre de 10 % de participation ? Est-ce que les salariés ou employés de droite se sentent représentés ?

En tant qu’employé à domicile (non cadre), je ne vois pas, vu mes convictions, pour qui d’autres voter que la CFTC. Pas seulement parce que je suis chrétien ou que je suis globalement d’accord avec leurs propositions, mais aussi par défaut parce que dans la liste des candidats, il n’y en a pas vraiment qui ne soit pas dans la contestation permanente au moyen du blocage. Oui, la CFDT (centriste) prétend réformer, mais elle est instrumentalisée par le Gouvernement…

syndicats-ip

Certes, tout le monde n’assimile pas les syndicats aux partis politiques, ou plutôt ne connaît pas les liens historiques entre les partis politiques (les divisions successives du communisme, du socialisme, et du trotskysme) et les créations de syndicats, liés à des financements. De plus, il est historiquement compréhensible que la gauche soit investie dans les syndicats. Mais nous sommes en 2017, et la gauche au pouvoir a trahi ses promesses à plusieurs reprises…

Alors que 35 % des Français se revendiquent encore de gauche, quels sont les syndicats pour les travailleurs de la droite et de l’extrême-droite ? Une première étape a été la « représentativité irréfragable » des cinq grandes confédérations syndicales. Mais maintenant ? En République, est-il normal d’avoir un syndicat qui se réclame de la défense des Corses ? Cela est-il reprochable à la CFTC ? Pas vraiment, parce qu’elle n’affirme pas défendre que les chrétiens ?

Peut-être que le ministère du Travail n’aurait pas à déplorer une si faible participation, si certains syndicats n’étaient plus autant financés par de l’argent public ? Peut-être ensuite si la représentativité des salariés était réelle et pas celle de gens qui veulent se placer pour être à côté des puissants et avoir des prétextes pour ne pas travailler ? Peut-être encore si les pouvoirs publics acceptent un vrai dialogue et qu’en face, la menace de grève ne soit plus une arme ?

Quelque soient vos convictions, votez à ces élections si elles vous concernent ! Non pas que le droit de vote et la liberté syndicale ont été obtenus dans le sang, mais parce que c’est seulement en étant rassemblés et engagés que nous pouvons faire valoir nos idées.

https://election-tpe.travail.gouv.fr/



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s