Est-ce que, parfois, Éric MEHLHORN ne s’inventerait pas une vie ?

C’est toujours avec autant de délectation que je consulte le compte Facebook du maire de Savigny. Dernière publication de 2016, le salut à des « hommes de l’ombre » que MEHLHORN décrit ensuite comme des « forces de sécurité », preuve qu’il utilise ce mot sans en connaître la définition. Mais qui étaient ces fameux mobilisés du 31 décembre pour que le réveillon reste un moment de fête, sachant que rien n’était organisé à Savigny…

Ce propos est d’autant plus incompréhensible que les hommes de l’ombre désignent historiquement les forces spéciales d’intervention de la Police ou de l’armée française telles que le RAID, la BRI ou encore le GIGN. Le mot a plus récemment pris un sens plus politique pour désigner ceux qu’on appelait autrefois les éminences grises ou les « spin doctors » ; bref des conseillers qui sont à Éric MEHLHORN ce que lui est Julien MIALLET, son directeur de Cabinet.

Alors je ne sais pas quelles forces de sécurité sont habituellement déployées sur Savigny ? Il y a la mission Vigipirate pour surveiller l’école et le culte hébraïque, mais uniquement le jour de sabbat ou lorsqu’il y a une activité, et je ne crois pas que le nouvel an soit une fête religieuse juive. Il y a eu la Police nationale devant les églises le soir du 24 décembre, mais il n’y avait pas de messe au soir du 31 décembre, ni aucun autre événement organisé selon le site de la Ville.

J’en déduis que MEHLHORN est allé passer une tête au commissariat de Police (nationale puisque la municipale était fermée ce samedi). Sauf que je trouve méprisant de considérer que les policiers en faction le 31 décembre le sont spécialement pour que le réveillon soit une fête. Non, ils le sont, au quotidien, pour notre sûreté, et je ne pense pas que ce soit trop la fête d’être de garde ce soir-là. En plus, s’ils ont à intervenir, c’est que ce n’est plus la fête quelque part…

Juste un mot sur les vœux à la basse populace. Faut-il féliciter MEHLHORN de les rétablir parce que c’est une année électorale, ou le blâmer de les avoir supprimés en 2016 parce qu’il n’y avait pas d’élection, et que les trahisons de 2015 restaient encore dans les têtes ? Si nous avons fait des économies en les supprimant en 2016, je pense que 4 buffets avec 4 fois des heures supplémentaires pour les agents nous coûtera, peut-être pas 4 fois, mais quand même plus cher.

Puis la proximité selon MEHLHORN, ce sont des Conseils municipaux pour lesquels les citoyens sont invités à rester chez eux pour les regarder. C’est une lettre et deux bulletins municipaux par an. Ce sont des réunions de quartier qui n’existent plus (sûrement parce que cela me donnait plus de visibilité). C’est un maire qui ne reçoit ou ne répond au téléphone qu’à la tête du client. C’est toujours aussi peu de dialogue avec l’opposition, voire avec les citoyens en colère…

question-mehlhorn-reveillon



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s