Le Savinien libéré vous propose de commenter ce menu et d’en estimer son coût

img216


Bien sûr, ce n’est pas ce repas dit de fête qui va ruiner la mairie. Mais peut-on le comparer au Noël des enfants des écoles et à la symbolique visite d’un Père Noël ? Certes, les personnes résidentes en foyer logement payent assez cher pour les services qui leur sont rendues ; en gros sans dégrèvement, c’est un peu plus de 600 € pour un studio de 36 m² et environ de 5 à 6 € le repas de midi avec une soupe offerte pour le soir.

Mais pour nos jeunes, combien la Ville dépense-t-elle par personne ? Bien sûr, on regardera que Savigny paie des séjours (de 30 places dans une ville de 37 200 habitants) ou organise des sessions sportives. Mais elle anime aussi un autre repas pour les séniors, et des voyages. Non, vraiment, puissions-nous espérer que 2017 soit une année au cours de laquelle la Ville revoit sa politique Jeunesse et l’équilibre avec celles de ceux qui constitue les électeurs qui se déplacent.

Je vous invite malgré pour tout pour l’exercice à chercher combien coûte ce menu (et l’impression de l’invitation, ne l’oublions pas non plus !), et je le vérifierai en en demandant la ou les facture(s). Je suppose qu’en plus certains de nos élus ont dû y manger à l’œil, ce qui est réellement scandaleux, et j’en profite pour rappeler que moi-maire, un peu comme DE GAULLE à l’Élysée, je paierai mes repas avec mes indemnités… À bon entendeur, mon ami maire…

Juste pour finir, l’exercice de la rédaction des menus m’amuse toujours. Du « duo de fromages sur le lit de verdure » qui doit juste vouloir dire qu’ils ont mis de la salade sous deux bouts de fromage aux « clémentines avec feuilles » qui veut dire qu’ils n’ont pas pris la peine d’enlever la tige. Quant à la « ronde de légumes » pour des légumineuses disposées en cercle autour du plat, mais nous aurions pu pousser l’exercice encore plus loin. J’espère que votre réveillon fut bon.



 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le Savinien libéré vous propose de commenter ce menu et d’en estimer son coût »

  1. Jean-Marie CORBIN

    Gérald Hérault maire cumulard (DVG ex PS) à Montgeron ne payait pas grand chose de sa poche quand il venait déjeuner à la Maison de l’Amitié pour venir brosser dans le sens du poil, les Anciens. Clientèlisme facile! François Durovray (LR) en habile communiquant, dès 2014 quand il fut élu maire, a annoncé, qu’il payerait ses repas.

    Pour ce qui est d’Eric Mehlhorn, ou si on remonte un peu plus en arrière de Laurence Spicher ou de Jean Marsaudon, hummm …

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s