Des choses qu’on entend au moment de Noël sur Jésus, la PMA, la GPA, la mère porteuse, la migration, la famille…

Depuis 2014, chaque année au moment de Noël, on a droit au couplet : les chrétiens sont réacs parce que Jésus, leur Dieu, est né d’une PMA qui était en même temps une GPA. Marie était une mère porteuse. Joseph, une pièce rapportée qui ferait de la sainte-Famille, une famille recomposée. C’étaient des migrants, et comble de l’horreur pour les chrétiens actuels, ils vivaient en Orient (= arabes = terroristes). Rectifions les choses !

Nous nous servirons pour cela de la Bible et principalement des textes de la Nativité dans les évangiles, des sources historiques dont nous disposons (principalement romaines), et enfin de l’Histoire sainte, telle qu’écrite au travers des siècles, pour essayer de traduire une certaine idée de l’Incarnation. Nous ferons également référence à certains autres textes de l’Église qui montrent qu’on ne cherche vraiment que des prétextes pour taper sur la religion.


Jésus, fruit d’une PMA

On rappelle que la PMA est la Procréation médicalement assistée.

1) Où est l’intervention médicale ; nous redisons que le texte biblique n’a pas pour objet de donner une explication scientifique rationnelle mais de répondre à un pourquoi. (Pourquoi Dieu a-t-il pris la forme d’un Homme pour venir vivre parmi sa création ?).

2) L’Église n’est pas opposée à la PMA. Le texte Donum Vitae (1987) fait référence en la matière pour aborder le sujet de la FIVETE notamment (fécondation in-vitro). Il dit qu’il vaut mieux ne pas aller au-delà de ce que la nature a permis, mais que oui, les couples mariés peuvent utiliser la PMA.

3) Certains aimeront à parler « d’insémination artificielle ». Où est-ce qu’il est question de « sperme de Dieu » ? Ou est-il évoqué qu’un ovule de Marie aurait servi à quoi que ce soit ? Nous reviendrons sur ce sujet au paragraphe sur Marie, mère porteuse.


Jésus, objet d’une GPA

On rappelle que la GPA est la Gestation pour autrui ; tu portes un enfant parce que je ne peux pas et je te donne ensuite de l’argent pour te remercier de la location de ton ventre.

1) Marie a porté un enfant qu’elle a élevée ensuite. C’est bien une « gestation » pour elle-même et pour son couple.

2) Marie n’a a priori pas été rémunéré pour cela.


Marie, mère porteuse

1) Quelle mère n’est pas porteuse ? Ma mère m’a porté !

2) Parle-t-on de « mère porteuse » quand il n’y a pas GPA. Marie a bien élevé cet enfant qui n’est pas d’elle.


Une famille de migrants

1) Certes, la nouvelle Miss France (Miss Guyane) claironne que c’est à l’occasion de son élection la première fois qu’elle venait en France. Se déplacer à l’intérieur de son pays (de Galilée en Judée) ne s’appelle pas encore une migration.

2) Si la Palestine n’était effectivement pas un pays, l’ensemble de la région évoquée n’en était pas moins sous l’autorité politique du roi Hérode.

3) La fuite en Égypte est un mythe qui n’est absolument pas vérifié historiquement et qui symboliquement signifie que Jésus refait le trajet de son Peuple pour se situer dans la lignée d’Israël.


Une famille recomposée

1) Pour autant que Jésus appelle Marie sa mère et fasse référence à Dieu comme étant son père, Marie n’est pas plus sa mère que Joseph n’est son père. Toutefois, elle l’a porté. Dans toute vie humaine, il existe ce lien du corps avec la mère par la gestation et finalement ce réflexe d’adoption du père.

2) Pour autant que Jésus soit le fils de Dieu, Joseph n’est que le seul père qu’il connaît physiquement et à aucun moment Dieu ne s’immisce dans cette vie de la sainte-Famille.


Sur l’Orient

1) Jésus porte à son accomplissement la promesse faite aux juifs par Dieu (je parle en tant que chrétien). Or, le judaïsme s’est développé en Orient à compter du VIIe siècle. Puis le judaïsme a survécu par ceux qui n’étaient plus en Palestine au moment de la destruction du Temple en 70. L’Histoire juive ne se limite pas à la Palestine mais elle est à la croisée de plusieurs cultures orientales et occidentales.

2) Les juifs sont différents des orientaux de leur époque, qui plus est sur la fin pétris d’hellénisme et de romanité. Ils sont les premiers à adopter certaines pratiques pour se distinguer des peuples orientaux les environnant : le monothéisme (plus exactement l’hénothéisme), la circoncision, le rite casher et certains interdits alimentaires, le jour sacré pour Dieu…

3) Est-ce lié ? La Palestine est le centre du monde connu de l’époque, point de rencontre entre les trois continents (mais là, on rentre dans le complot mondialisé).

4) Ouais, il s’appelait Jésus et ses copains avaient des prénoms très occidentalisés (Pierre, Jacques, Jean). Est-ce que ce n’est pas notre manière de traduire l’araméen, sachant qu’on retrouve aujourd’hui les racines de certains de ces noms dans des prénoms arabes ?


C’est nul le gauchisme parce que cela fait raconter n’importe quoi. Et comme la gauche est sectaire, elle s’interdit de vérifier dans les textes ce qui risquerait de la faire douter de son assurance. Après, tacler les chrétiens sur le mariage pour tous en se servant de l’Histoire sainte, c’est d’autant plus mesquin que c’est hors sujet. Qu’on croît ou pas à l’Incarnation divine, l’important reste l’amour que certains font au nom de Dieu (Mère Térésa, Abbé Pierre…).



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s