La Ville de Savigny-sur-Orge ne reconnaît pas tous les cultes sur son site

Petite surprise en consultant le site de la Ville de Savigny-sur-Orge : les cultes des musulmans, des Témoins de Jéhovah et des adventistes du septième jour (protestants) ne sont pas mentionnés. Pour autant, Monsieur le maire avait très bien su trouver le chemin de la salle de prière des musulmans de Savigny après les attentats du 13 novembre 2015… Est-ce donc là une erreur manifeste (et répétée), ou un oubli délibéré ?

Dans la mesure où je considère les Témoins de Jéhovah comme une secte, donc que le terme de culte me semble effectivement inapproprié, je cautionne qu’ils ne soient pas mentionnés sur cette page. Je suis pour autant dérangé que ne soient référencés ni les musulmans de Savigny ni les adventistes. Car soit on a peur de ces religions, et des dérives qu’elles peuvent avoir, et on les fait interdire, soit on les reconnaît comme telles et on les place à égalité avec les autres.

cultes-sso


Je trouve la page actuelle très « politiquement correcte » : des catholiques parce que c’est encore la religion la plus active en France, et à Savigny ; des protestants (mais les plus structurés) par rapport à l’Histoire de la Réforme ; et des juifs parce qu’il y a historiquement une forte communauté implantée à Savigny. Mais on dégage assez vite les religions qui peuvent faire plus polémiques : les musulmans ( = attentats = terrorisme) et les adventistes (= illuminés = fous).

Mais peut-être et sûrement que ce débat pose la question de la légalité des installations immobilières de ces religions en terme de sécurité et d’accueil de public. Dans ce cas, quelle est la responsabilité de la Ville en cas d’incident ? Peut-on et doit-on laisser des gens en danger, au prétexte qu’ils exercent une activité religieuse, et que la République est laïque ? Je n’ai pas de réponse à cette question, même si je préfère sincèrement cet état de fait à des prières de rue.

Deux arguments s’opposent : vaut-il mieux par exemple un « islam des caves » (dont il faudrait encore prouver tant l’existence ou l’inexistence à Savigny) sans reconnaissance officielle (ce qui ne veut pas dire sans surveillance de la DGSI), ou une structure visible (sur le site) qui rassemble les musulmans à découvert, quitte à ne pas totalement respecter la Loi ? C’est principalement pour répondre à ce genre de questions sensibles que le rôle d’un maire est compliqué.

L’hypocrisie collective est d’autant plus grande, dans la situation des musulmans, que c’est du fait des prières du vendredi ou des grandes fêtes religieuses que la rue des Prés-saint-Martin est difficilement praticable, sinon pour se garer. La Police municipale comme le maire ont plusieurs fois été saisis mais ne répondent pas. Or, comme les musulmans rassemblent beaucoup plus de fidèles que les israélites ou les protestants, la Ville sait mais elle se tait.

Alors pour aider le webmestre du site de Savigny, nous pouvons au moins lui donner l’adresse des deux lieux de culte absents. Cela ne l’empêchera toutefois pas de devoir chercher plus avant pour au moins attribuer un numéro de téléphone voire un contact informatique à ces lieux.  Et même si nous ne sommes pas d’accord avec ces religions, c’est une question de respect et de politesse républicaine que de les mentionner et de les référencer, ce que je fais là.

– la salle de prière musulmane est située au 31 rue des Prés-saint-Martin,

– la salle de prière des adventistes est située au 11 rue de Viry.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s