À Savigny-sur-Orge, Éric MEHLHORN invente les vœux de fausse proximité

Oui, il y aura des vœux municipaux cette année à Savigny. Non pas une cérémonie mais bien quatre distinctes, pour se faire huer quatre fois. Grâce aux 20 % d’augmentation de la part communale de la taxe foncière, le maire a retrouvé quelques marges de manœuvre financières. Et pourtant, ceux qui y participeront les trouveront probablement minables à l’image du marché de Noël de Savigny, du fait des économies.

Voilà qui n’est pas sans rappeler le fonctionnement du Conseil général de l’Essonne entre 2011 et 2015 (sous la présidence de Jérôme GUEDJ). On fait de la proximité donc plusieurs cérémonies de vœux, ce qui est surtout bien pour diviser les oppositions. Puis dans quelques années, on se rendra compte que quatre cérémonies, ça coûte quand même cher surtout à cause des heures supplémentaires des agents, et là, on aura une vraie raison de les supprimer…


De la fausse proximité

Les Saviniens sont-ils assez stupides pour croire que parce que le maire est plus proche de nous parce qu’il organise quatre cérémonies de vœux ? Se souviennent-ils de ce qu’étaient les réunions de quartier et peuvent-ils en donner le programme pour 2016-2017 ? Un autre exemple : Éric MEHLHORN qui défend notre cadre de vie contre les survols estivaux du 18 juillet au 28 août. Qu’est-ce qu’il y connaît ? Monsieur était barré en vacances du 14 juillet au 21 août…


Mais comment sait-on à quelle cérémonie aller ?

Je trouve l’affiche peu explicite sur la définition des quartiers. Imaginons qu’on habite le quartier des Fleurs (environ 4000 habitants) ou bien le quartier des Prés-saint-Martin (environ 3000 habitants), comment sait-on où aller ? À moins que ces deux quartiers ne soient en fait pas invités ? C’est moche ce pseudo-raisonnement par bureau de vote. C’est donc qu’il y aura enfin un premier bulletin municipal depuis six mois, à défaut d’un courrier, pour préciser cela…


Des cérémonies inégalitaires

Chaque cérémonie est à destination d’environ 9000 habitants. Le gymnase Pierre-de-Coubertin (PDC), c’est 1165 places, ce qui est déjà limite pour toute une ville de 37 000 habitants. Si je ne prends que l’exemple du Mille-Club, c’est 200 places maximum (à mon avis plutôt 100) pour accueillir un ensemble théorique de 8000 personnes… On aurait pu reprendre PDC. À côté, nous avons la salle des fêtes pour une capacité de presque 500 places, et plus à David-Douillet.


Les vœux d’Éric MEHLHORN n’engagent que ceux qui veulent bien y croire. Cet homme est une catastrophe pour Savigny et je ne vois pas comment il saurait se montrer meilleur gestionnaire quand il investira en vue de sa réélection, vu qu’il est déjà médiocre pour de la gestion de patrimoine. J’espère sincèrement qu’il se fera huer, car il ne mérite que cela. Là aussi, en tuant l’unique cérémonie de vœux, souvent trop grandiose, il tue encore l’héritage MARSAUDON…



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s