Que retenir du Conseil municipal de Savigny-sur-Orge du 14 décembre 2016 ?

Quelques notes que j’ai pu prendre pendant le Conseil municipal du 14 décembre 2016 :

– Pourquoi n’y a-t-il que très peu de candidats au poste de directeur du CCAS, ou sinon dixit le maire, des candidatures de « faible qualité » (les intéressés apprécieront surtout que qui est MEHLHORN pour juger) ? Parce qu’ils ne veulent pas venir travailler à Savigny !!! Parce qu’ils en connaissent l’ambiance et les élus.

– Oui, Éric MEHLHORN a bien loué du « matériel électoral » aux organisateurs de la primaire de la droite et du centre. Mais apparemment, il ne sait pas ce qu’est ce matériel, mais il le relouera pour la primaire citoyenne de la gauche.

– Quand MEHLHORN se fait l’avocat de KLOPFER. Évidemment, il faut bien qu’il défende ceux qui le déresponsabilisent sur sa politique économique et financière…

– Sébastien BÉNÉTEAU est généreux de nature ; il fait même des choses « que la Loi ne l’oblige pas à faire » ! Plus tard, il dit qu’il ne « lui appartient pas de juger des actes passés ». C’est pourtant ce qu’il fait avec les budgets précédents…

– Où l’on apprend incidemment qu’il y a eu un Plan local du déplacement principa, puisqu’on vote des crédits pour un supplémentaire.

– Intéressant d’entendre que Savigny croit que toutes les autres villes de l’EPT ont repris la gestion de leur PLU au moyen de convention de gestion de services. Ils ne connaissent même pas ce qui se fait chez les voisins…

– Pendant que la Ville casse ses emprunts toxiques, elle néglige les autres… La moyenne des villes comparables à Savigny est de 1,82 %. À Savigny, on est entre 2 et 3 %.

– Si les agents veulent la protection fonctionnelle, ils doivent la demander selon Nadège ACHTERGAËLE. Désolé, cela ne fonctionne pas ainsi.

– Ainsi donc la Ville réfléchit à d’autres plaintes contre moi, dixit Nadège. Ils n’ont donc rien d’autre à faire…

– Pour MEHLHORN, il y a une obligation de faire des diagnostics à pied inutiles pour participer à la rénovation de Grand-Vaux… Et le fait qu’il y ait plus de politiques présents qui n’habitent pas le quartier prouvent que « l’ensemble des Saviniens sont sensibilisés ». Déni, quand tu nous aveugles !

– MEHLHORN se félicite que 40 Saviniens (il reprend mes chiffres parce que la version officielle, c’est au moins 60) soient passés à la concertation en pied d’immeuble à Grand-Vaux. Ce n’est qu’un quartier d’un peu moins de 6000 habitants…

– Mais si, il y a eu une proposition du CCAS pour permettre aux habitants de Grand-Vaux d’aller faire leurs courses maintenant que la supérette à été incendié. Mais comme il n’y a eu qu’une personne intéressée (parce que pas de communication), alors ce ne sera pas renouvelé ! Je ne pense pas que les habitants le savaient. Une fois de plus, quelle en a été la communication ?

– Le séjour d’hiver coûtera 84 € par enfant et par jour. La Savinière, pour une structure qui est à nous, 96 €. La différence n’est pas flagrante, surtout quand il n’y en a que 30 qui partent. Évidemment, ce serait plus de 96 € aujourd’hui, vu qu’elle ne sert plus.

– Est-il bien légal de forfaitiser des pénalités ? Au moins, le système du Portail familles sanctionne-t-il toujours les enfants malades.

– Si le Portail familles ne fonctionne pas bien, c’est qu’il est toujours en « phase test ». La majorité municipale de Savigny aussi vraisemblablement, et après 30 mois…

– Anne-Marie GÉRARD prétend que les Cosneils d’école se passent toujours bien. Mais alors pourquoi des lettres ouvertes devant les écoles pour dénoncer ces conseils ?

– Un parent qui serait en retard pour récupérer son enfant à cause du RER C ne paierait pas de pénalités ou le retard ne serait pas comptabilisé. Que tous les Saviniens affirment maintenant que leur retard est dû au RER C !

– Que quatre objectifs soient inscrits alors que cinq sont annoncés serait une coquille pour Anne-Marie GÉRARD ; elle ne doit pas savoir ce que c’est qu’une coquille…

– Une vitre cassée à la Savinière pendant l’occupation de la cuisine par le CCAS, c’est un « incident d’exploitation mineur« 

– Où l’on apprend qu’il y aurait dû y avoir un nouveau Bulletin municipal mais que le maire ne devait rien avoir à y dire. Alors il s’est censuré autant qu’il a censuré son opposition… Sauf que lui a publié une lettre (de désinformation) aux Saviniens sur le budget sans donner la parole à son opposition.

– MEHLHORN toujours blasé de devoir faire un travail d’élu. Mais qu’il est mauvais, en plus d’être fainéant !



Publicités

Une réflexion au sujet de « Que retenir du Conseil municipal de Savigny-sur-Orge du 14 décembre 2016 ? »

  1. Jean-Marie CORBIN

    – Une vitre cassée à la Savinière pendant l’occupation de la cuisine par le CCAS, c’est un « /incident d’exploitation mineur/ » => Une vitre cassé sur une rame de RER, c’est la rame qui est évacuée et la mission qui est annulée, c’est comme ça à la SNCF et la RATP et pas spécialement anodin pour les usagers « usagés » par les transports en commun parisiens. Effectivement, on ne vit pas dans le même monde.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s