Les déplacements à Grand-Vaux seront satisfaisants si…

À l’issue du « diagnostic en marchant » du samedi 10 décembre 2016, organisé dans le cadre de la rénovation urbaine de Grand-Vaux, il a été demandé aux participants (qui restaient encore après 2 heures 30) de compéter cette phrase : « Les déplacements demain à Grand-Vaux seront satisfaisants si… » Je vous livre les réponses qui ont été faites, et qui devaient être en deux mots, dans la mesure où celles-ci répondent à la question posée.

– On trouvait des continuités, des gares routières, surtout des cheminements, des bus, des passages à vélos.

– On réouvrait la rue Marc-Sangnier et qu’on améliorait la desserte vers la rue des Rossays, les lycées, la gare, le parc du Séminaire…

– On refaisait les trottoirs là et on les élargit où ils ne sont pas assez larges

– On intensifiait les lignes de bus, si possible en reprenant le parcours effectué il y a quarante ans qui passait par la partie copropriété.

– On pouvait permettre aux gens de laisser leur voiture pour pouvoir circuler par les transports en commun, à pied, en vélo

– On revoyait les stationnements et les parkings, peut-être en réglementant ou en mettant des voies à sens unique ; en appliquant les interdits de stationnement dans les voies publiques (intéressant parce que la mairie y a mis au moins une place handicapée donc la Ville ne respecte pas la Loi…)

– On mettait des ascenseurs à tous les étages

– On améliorait la visibilité dans tous les tournants, et notamment dans les rues où les bus passent

– On renforçait la sécurité pour les traversées de mamans avec poussettes

– On recréait une attractivité culturelle, sociale, environnementale qui faisait venir des habitants extérieurs au quartier, comme les Foulées de Grand-Vaux, ou le nettoyage des Berges de l’Yvette

– On redonnait vie aux commerces locaux et aux activités locales

– On pouvait mieux circuler et désenclaver Grand-Vaux

– On développait un téléphérique pour aller vers Épinay, ou au pont au dessus de l’autoroute

– On renforçait l’intermodalité en prenant de la place aux voitures pour en donner aux bus ; on installait des pistes cyclables et des garages vélos

– On améliorait la circulation à pied et les liaisons

– On renforçait la sécurité pour ceux qui viennent de la gare de Petit-Vaux par un circuit, par exemple par un tunnel

– On réaménageait les rues Gambetta et Chamberlin qui sont dangereuses, parfois glissantes, et peuvent ralentir l’accès à Grand-Vaux quand elles sont bloquées

– On améliorait le réseau de bus qui est bondé aux heures de pointe

– On débouchait l’accès à l’autoroute pour sortir de Grand-Vaux, donc si on recalibrait le feu de la RD257

– On améliorait l’accès à Grand-Val

– On refaisait totalement la rue de Charaintru si possible en l’élargissant, en créant une voie piétonne, et qu’on en améliorait la fluidité

– On adaptait les horaires de bus à ceux des trains

– On améliorait le stationnement pour éviter aux riverains de devoir se garer trop loin

– On élargissait le trottoir piéton dans la rue de Petit-Vaux (sur Épinay)



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s