Pourquoi Manuel VALLS aurait tort de candidater à la présidentielle en 2017

Ira-t-il ? N’ira-t-il pas ? Manuel VALLS annoncera sa décision ce lundi 5 décembre à 18 h 30 lors d’une conférence de presse à Évry. C’est marrant ce choix d’Évry, parce qu’à ma connaissance, VALLS vit depuis au moins 2013 avec sa femme dans un appartement située dans le quartier de La Bastille à Paris. Le Premier ministre devrait en profiter pour dire s’il a prévu de démissionner, et quand, même si son agenda à Matignon est déjà vide.

Avant, les premiers ministres n’étaient que candidats à la présidentielle (CHIRAC, BALLADUR, JOSPIN) donc ils lâchaient les affaires trois bons mois avant. Mais maintenant où ils doivent en plus passer par une élection primaire, c’est six mois avant minimum qu’ils arrêtent pour se préparer. Je me demande aussi comment va faire VALLS, qui s’il n’est plus ministre, redevient député. Or, il ne peut laisser la main à Carlos DA SILVA jusqu’en juin qu’en démissionnant.


La gauche est dans une dynamique de défaite

Quelque soit le candidat qui y aille, avec ou sans MACRON et MÉLENCHON et Compagnie à côté, la gauche perdra du fait de ces cinq ans qu’elle a raté au pouvoir. Ensuite, ce qui vient de se passer en Italie est caractéristique d’un mouvement global en Occident. Les peuples ne veulent plus de la gauche qui leur dresse un discours anti-libéral sinon décroissant, quand malheureusement la croissance libérale est la seule à améliorer les conditions de vie des gens.


Ce n’est pas dans son calendrier

VALLS voulait y aller en 2022. Il sait qu’aucun Premier ministre sortant sous la Ve n’a jamais été élu de suite après. Il espérait aussi prendre le temps de reconstruire la gauche après le naufrage annoncé et s’imposer alors en chef de parti, dont on retiendrait davantage cette œuvre reconstructrice que les difficultés des cinq années au pouvoir. Si VALLS se grille en 2017, alors il partira avec un désavantage pour refondre le PS, en plus d’être mal placé pour 2022.


Manuel VALLS reste impopulaire à gauche

VALLS incarne les lois MACRON et EL KHOMRI. HAMON représente l’aile gauche du PS (EMMANUELLI) tandis que MONTEBOURG représente cette gauche déçue qui croyait au discours du Bourget. Je ne suis pas certain que VALLS remporte la primaire de gauche, et même s’il y arrivait, je ne vois pas comment il pourrait être mieux placé que troisième. Pourtant, le PS ne pourra rester crédible qu’en arrivant troisième ! Surtout s’il veut incarner l’opposition.


Celui qui était détesté en 2011, avec pour preuve ses 5 % à la primaire, va peut être et sûrement représenter la gauche ! Et trop peu seront les militants socialistes qui vont refuser d’avaler cette nouvelle couleuvre de la part de l’homme qui bien avant FILLON voulait supprimer les 35 heures. Au fait, n’est-ce pas VALLS qui a converti HOLLANDE au social-libéralisme que MACRON incarne à outrance ? Pour réussir se faire nommer Premier ministre en 2014 malgré ses 5 % ?



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s