Lecture d’image du logo de l’année de la Miséricorde

L’année jubilaire (catholique) de la Miséricorde vient de s’achever, mais son logo n’a pas forcément été remarqué, commenté ou étudié dans les paroisses. Arrêtons-nous quelques instants sur l’œuvre du jésuite, Marko Ivan RUPNIK, commandé par le président du Conseil pontifical Mgr FISICELLA pour illustrer le thème de la nouvelle évangélisation et l’encyclique du Pape Misericordiae Vultus. Un logo dont il y aurait encore plus à dire.


OBSERVATION

Dans une amande (une mandorle), on voit trois dégradés de bleus se concentrent du plus foncé au centre au plus clair aux extrémités. À l’intérieur, il y a deux personnages : l’un porte une couronne autour de la tête, et des taches rouges sur les mains et les pieds. Ses deux pieds sont appuyés sur un support noir de deux barres croisées. Il porte une tunique blanche avec des reflets dorés, une ceinture rouge et bordeaux en son milieu et une barbe.

Autour de son cou et sur son dos, il porte un autre homme, à la manière d’un pompier. Cet autre a aussi une barbe, une tunique jaune et il porte une ceinture bordeaux. Sa tête est redressée.

Les deux sont joue contre joue, avec un œil en commun.

Une devise n’est inscrite qu’à gauche.


INTERPRÉTATION ARTISTIQUE

Cette représentation rappelle celle des icônes orthodoxes de la Résurrection, au moyen de la symbolique de la mandorle (forme en amande).

Le personnage central est le Christ, reconnaissable à son auréole portant le symbole du Ki (croix), et à ses stigmates. Il garde un pied dehors, ce qui indique un mouvement.

Le jaune, ocre, peut représenter la terre donc l’humanité. Sur la tunique, il donne de l’élan, du mouvement, et du relief. Le doré représente traditionnellement la royauté. Le rouge dit la Passion, le sang versé et la vie donnée, sous entendu la vie divine. Le blanc signifie la résurrection.

La devise monte vers le haut. Sa verticalité donne un sens.


INTERPRÉTATION THÉOLOGIQUE

Jésus est ressuscité parce qu’il marche sur sa croix. Le bois noir écrasé est le triomphe de Dieu et de la Vie sur la mort.

L’amandier est le premier arbre qui fleurit. La forme d’amande annonce une résurrection de la nature. Dieu nous porte dans ses entrailles, tel une matrice.

Les regards se fondent. Le Christ regarde avec les yeux de l’Homme et l’Homme porte le regard de Dieu. Nous sommes invités à voir avec le regard du Christ.

Les trois nuances de bleu peuvent évoquer les trois jours de la résurrection. Le dégradé indique un mouvement des ténèbres vers la lumière. Le pied hors-cadre, bien que ancré, solide dans sa position, signifie que Dieu va plus loin, reste présent. Le Christ est allé chercher Adam (l’Homme) du tombeau. L’Homme est sauvé de la mort, du mal et du péché.

La devise parle du père. Mais on ne voit que le fils. Faut-il penser à une Trinité ? L’espace sous le bras pourrait être la présence de l’esprit Saint. L’attitude du Christ est celle du Père,penché, attentif, mais c’est le Christ qui porte l’Humanité.

La Miséricorde est à comprendre comme la grâce. Mais elle est aussi parfois traduite comme la générosité. La devise est la traduction du latin « Misericordes sicut pater » mais le pluriel n’est pas rendu en français.

Ces textes nous rappellent le Bon Samaritain, le Bon berger, le sacrifice d’Isaac par Abraham (duquel Isaac survit). L’Homme, porté comme une brebis, est la brebis perdue en difficulté à sauver. On pense sinon à ce poème brésilien de Dieu qui porte l’Homme dans sa vie.

L’idée de souffrance à la fois pas apparente dans les positions torturées mais elle ne se lit pas sur les personnages.

Pourquoi ne voit-on pas le cœur si c’est le Christ ? Ne sommes-nous pas déjà au cœur ? Le Christ nous invite à sauver en pratiquant la Miséricorde.

Le côté droit en blanc est-il laissé pour nous ? Pour nous laisser compléter la devise ?



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s