Sur les résultats du premier tour de la primaire de la droite et du centre

Qui l’eût cru ? FILLON à 44 % et JUPPÉ à 28 % ! Je me rappelle pourtant du temps où soutenir FILLON était une chose honteuse, lui dont on doutait de la capacité à atteindre 10 % et même à passer devant Bruno LE MAIRE (qui finit cinquième derrière Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET). Au total, les trois principaux candidats rassemblent 93 % des suffrages tandis que les quatre derniers sont condamnés à de la figuration avec 7 %.

Encore une fois, c’est le moins clivant qui a gagné (on l’avait déjà vu avec la primaire de la gauche de 2011), car le plus à même de rassembler pour l’emporter à la présidentielle. JUPPÉ s’est montré très mou et incompatible avec l’électorat de droite, ne niant même pas les accusations d’islamophobie qui lui ont fait du tort. SARKOZY s’est montré trop vif et a présenté un visage incompatible avec l’électorat du centre. Deux profils compromettants la victoire.


L’anti-sarkozysme vainqueur ; l’anti-juppéisme deuxième

C’était le risque de la primaire ouverte et il n’a pas manqué : nul doute que les électeurs de la gauche (15 % environ soit 600 000 personnes) ont surtout porté Alain JUPPÉ qui devance Nicolas SARKOZY d’environ 400 000 voix. Mais anti-sarkozyste ne signifie pas pro-juppéiste, et le vote FILLON est finalement apparu comme un vote de compromis pour dégager SARKOZY tout en écartant JUPPÉ, dont le résultat serait essentiellement le fait du soutien des centristes.


De l’utilité des sondages

Oui, ils se sont vautrés sur le résultat final, mais ils ont eu le mérite d’annoncer justement aux anti-JUPPÉ que SARKOZY n’était pas capable de battre leur champion, donc qu’il leur faudrait choisir un autre candidat s’ils voulaient barrer la route à JUPPÉ. Du coup, un certain nombre de pro-SARKOZY, sur la base que FILLON avait été le « collaborateur » de SARKOZY donc finalement avait appliqué sa politique, ont préféré le député de Paris, par anti-juppéisme pour le coup !


Sur le bilan du premier tour pour les candidats

  • François FILLON a tout gagné. Il fait un score très imposant qui compromet fortement ses risques de défaite. Il se place pour devenir le président de la République.
  • Alain JUPPÉ sort très affaibli, avec un score relativement faible (il a 600 000 voix de retard sur FILLON). Sa seule chance est de passer à l’offensive en se montrant le plus dynamique.
  • Nicolas SARKOZY a raté son retour. Il s’est battu honorablement, malgré quelques polémiques qu’il a provoquées inutilement. Il était sur la fin de sa carrière et n’aurait sûrement pas pu faire mieux.
  • Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET n’atteint pas les 4 % espérés mais se place en quatrième position. Ce faisant, elle montre qu’on peut lui octroyer des responsabilités car elle a un petit noyau de fidèles qui la soutient.
  • Bruno LE MAIRE est la grande déception ; il a sérieusement remis en cause sa stature et sa crédibilité pour l’avenir. S’il sait manœuvrer, il restera et pourra retenter dans dix ans.
  • Jean-Frédéric POISSON réalise relativement un bon score. Il a joué le jeu, et en sera récompensé comme le veut la pratique.
  • Jean-François COPÉ aura fait oublier le psychodrame de 2012 mais l’aura remplacé par d’autres polémiques. Son score lui ferme la porte à de futures grandes responsabilités.

Les candidats se réclament gaullistes alors que la primaire est un système anti-gaulliste au possible. La preuve en est qu’un JUPPÉ aurait certainement mieux réussi en y allant seul en 2017 qu’en passant par cette case primaire. Mais inversement, un FILLON n’aurait jamais percé sans elle. Bref, les électeurs de droite voulaient un programme de droite, avec au cœur davantage l’économie que l’identité heureuse. À voir ce qu’il en sera au deuxième tour !



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s