Contrepoint : Pourquoi TRUMP peut gagner, selon Évelyne JOSLAIN

Évelyne JOSLAIN est professeur agrégée d’anglais, diplômée d’études nord-américaines, spécialiste des États-Unis et du mouvement conservateur, membre des Republicans overseas. Soutien de Donald TRUMP, elle croit en sa victoire, et n’en doutait déjà pas quand les sondages se montraient très défavorables au magnat de l’immobilier. Le 15 septembre 2016, elle intervenait au Carrefour de l’horloge pour donner son point de vue.

Dans cette campagne, TRUMP défend un nationalisme populiste face à un mondialisme élitiste. Certes, il est imprévisible mais il veut protéger les classes moyennes (les « cols bleus malheureux« ) et il porte une attention à l’Amérique profonde et délaissée. Il gagnera à condition de conserver le vote populaire, car le vote communautaire n’est pas aussi tranché qu’annoncé par les médias. En effet, il a des soutiens dans la communauté noire, juive et néo-conservatrice.

Il plait à l’Amérique qui recherche la Loi et l’ordre, la défense des libertés constitutionnelles et la grandeur retrouvée. Il profite des déceptions engendrées par OBAMA (notamment perçue comme clientéliste envers la population noire) et insiste sur la dette qui a franchi les20 trillions de dollars. Il se dit ouvertement libéral et il veut renégocier les grands traités commerciaux. Il déconsidère l’OTAN et veut faire primer le droit américain sur le droit international.

TRUMP n’a pas de scrupules à défendre la préférence nationale. Mais ses actions au Mexique ont d’abord pour but de bloquer l’immigration en provenance de l’Amérique du Sud qui se concentre dans le pays pour passer la frontière. En politique étrangère, il veut s’allier à la Russie principalement pour lutter contre le terrorisme islamiste. Ses positions pro-Iran déplaisent à POUTINE, même si ce dernier voit l’avantage que TRUMP considère la Crimée comme russe.

Donald TRUMP est plus structuré que ce que les médias (qui ont pris position contre lui) en laissent à voir, malgré des gaffes qu’il assume. En témoignent ses discours thématiques sur des sujets qu’il est le seul à défendre comme la famille. Il demande par exemple 6 semaines de congés payés pour les jeunes mamans. Alors pourquoi ce rejet de l’intelligentsia ? Parce qu’il ne rentre pas dans le moule et se montre en quelque sorte « incorruptible« , vu l’argent qu’il a déjà.

Le grand enjeu de cette élection est la désignation d’un neuvième juge à la Cour suprême par le nouveau président. Elle est actuellement composée de 4 libéraux évolutionnistes (démocrates favorables à moderniser la Constitution), de 2 centristes et de 2 originalistes (républicains voulant conserver la Constitution telle qu’elle est), donc la nomination de ce juge fera pencher la Cour d’un côté ou de l’autre. Or, Hillary veut modifier l’amendement sur le port d’armes.

De son côté, Hillary ne profite pas du rejet généré par TRUMP. Beaucoup de Républicains déçus iront davantage voter libertarien voire même écologiste. Car les Américains ne pardonnent pas à Hillary ni l’affaire des emails, ni celle de la fondation Clinton qui a semblé protégée par le pouvoir par rapport à ses problèmes fiscaux. Rien n’est donc joué et le renouvellement du Congrès peut aussi réserver quelques surprises ! Réponse ce mercredi 9 novembre 2016.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s