Affaire RAGOT : la Ville de Brunoy ne pourra pas la couvrir éternellement

La procédure continue dans l’affaire Valérie RAGOT. Mais tout tend à me donner raison, car pourquoi donc la Ville de Brunoy dans laquelle est élue Mme RAGOT refuse-t-elle de me communiquer des documents qui pourraient s’avérer compromettants pour la première adjointe ? J’émets ainsi l’hypothèse que Valérie RAGOT est couverte par la Ville, qui ne pourra plus protéger son élue, du fait de cet avis CADA qui pourrait l’accabler plus.

Rappelons-le pour ceux qui ne suivraient pas depuis le début de l’histoire. Valérie RAGOT est une militante LR (le parti du maire) connue qui s’est retrouvée embauchée à Savigny pour faire un travail de contrôle des politiques publiques (de l’intérieur). Mais elle est payée 3410,30 € brut par mois pour un travail dont je n’obtiens aucune preuve de l’existence. De là, j’ai présumé que c’était un emploi fictif et j’ai porté plainte pour détournement de fonds publics.

En demandant la liste des lieux où siège Valérie RAGOT (donc des missions qui doivent l’occuper) et en essayant de déterminer un volume horaire de travail au regard des compte-rendus des commissions, je pense pouvoir réussir à partiellement prouver que la dame ne peut pas à la fois faire 35 heures en mairie de Savigny et assurer correctement ses autres fonctions électives (et Brunoy n’en est qu’une partie car il y a aussi l’agglomération de la CAVYVS).

Je continue donc certes de perdre mon temps et à m’ennuyer dans des procédures inutiles, mais cela sert au moins pour l’instant à renforcer mes supputations. Cela montre aussi, que la rétention soit volontaire ou pas, que la Ville de Brunoy ne respecte pas la législation en terme de communication de documents administratifs publics. Enfin, et surtout, cela m’offre de quoi continuer à me plaindre et à communiquer sur mon blog, et c’est ce qui me plaît le plus !

Car à chaque article, j’en remets une couche. Finalement, Valérie RAGOT se retrouve être une bonne alliée objective dans mon combat contre le maire de Savigny. Car Éric MEHLHORN n’aurait pas créé un poste inutile et n’y aurait pas embauché quelqu’un qu’il ne pouvait pas ne pas connaître, alors je m’intéresserai à plein d’autres choses utiles, d’autres affaires, pour le déstabiliser en vue de 2020 et lui prendre sa place, tout en agissant positivement pour Savigny.


cada-brunoy-ragot



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s