Ce que révèle l’élimination de Cécile DUFLOT de l’état de l’écologie politique en France

Enfin, la crise identitaire de l’écologie politique en France va peut-être se terminer. Après dix ans de domination sur les Verts, l’opportuniste Cécile DUFLOT vient de se voir adresser un camouflet lui signifiant qu’elle n’est plus représentative. Paradoxalement, l’écologiste est plus appréciée par les Français que par les militants, qui eux connaissent et déplorent les combines ici dénoncées par le Wissousien Jean-Luc TOULY.

À force de compromis pour participer absolument au pouvoir (où ils ne peuvent rien faire puisqu’ils sont tenus par une alliance), l’écologie politique française s’est compromise. Où sont les promesses de 2012 ? La fermeture de Fessenheim, la réduction de la part d’énergie d’origine nucléaire, la création de 500 000 logements. En rejetant DUFLOT et en choisissant RIVASI et JADOT, les écologistes ont dit non à ces accords avec le PS qui n’ont pas été respectés.


Le retour aux convictions

Est-ce qu’avoir des élus, un groupe parlementaire permet de défendre ses idées ? Non. Par contre, et effectivement, c’est bien un outil de pression pour obtenir des maroquins qui étrangement ne sont jamais liés à l’énergie ou à l’environnement ; des sujets trop sérieux pour être confiés aux écologistes. Remarquons malgré tout que CHIRAC, homme de « droite« , est le seul président à avoir confié un tel poste à une écologiste : Corinne LEPAGE (CAP 21 LRC).


Le retour à l’indépendance politique

Sur certains aspects, l’écologie est de gauche (partage des richesses, décroissance…). Sur d’autres sujets, elle est de droite (rejet de l’instrumentalisation du vivant et de l’humain). D’abord rejetée par la gauche et la droite, elle est devenue un enjeu pour les grands partis, mais EELV a fait le choix de suivre la gauche, alors que c’est cette indépendance qui lui avait permis ses plus grands succès électoraux : présidentielle de 2002 et européennes de 2009.


Le retour à l’écologie

Piégé par les stratégies électorales, EELV ne pouvait plus faire d’écologie depuis 2012 et se contentait de pousser le Gouvernement à aller plus loin et plus fort. Las, pour changer ce système, il fallait se débarrasser des opportunistes. La très grande majorité est partie toute seule ; restait DUFLOT créature Placéienne qui est désormais hors-jeu. En quittant EELV, elle pourrait permettre le retour de figures historiques comme COHN BENDIT ou MAMÈRE.


Aujourd’hui EELV est redevenu Les Verts, et le parti vu ses scores aux départementales de 2015, ne pèse pas plus qu’en 2007. Certes, il ne risque pas de pouvoir accéder à la présidence, ou à une majorité parlementaire. Mais il peut être un moteur qui peut agir en faisant pression pour défendre des idées, oubliées par les principaux partis qui y voient des obstacles au développement, et là dessus la gauche a tôt fait de privilégier la création de richesses…

EELV doit redevenir un garde-fou sur le terrain, et le succès électoral de Michèle RIVASI dans cette primaire est surtout dû à son combat contre les boues rouges et autres rejets toxiques dans les Calanques marseillaises et ailleurs. Yannick JADOT est quant à lui à la fois un homme de terrain, du vrai, ancien directeur des campagnes de Greenpeace, mais aussi un penseur de l’action écologiste qui a rédigé de très bons rapports au Parlement européen.

EELV préfère désormais être un parti de masse, un parti populaire, plutôt qu’un parti parlementaire composé d’apparatchiks. Ils vont devoir se reconstruire, et dans l’idéal se refonder en parti, si possible en essayant d’aller chercher les autres courants écologistes français. Certes, une traversée du désert s’ouvre à eux à l’horizon 2017, mais rien ne dit qu’ils ne pourraient pas revenir en force à l’occasion des élections européennes de 2019 ?



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s