Je me suis fait un nouvel ami à l’EPT 12 : Christophe MENUEL

Monsieur le directeur de cabinet de Michel LEPRÊTRE,

Le Conseil territorial étant achevé, nous voilà dépollués de l’hypocrisie coutumière à l’EPT 12 pour pouvoir échanger librement.

Je voudrais savoir pourquoi chacune de nos rencontres vire au conflit,

vu que vous n’êtes que le Dircab de LEPRÊTRE,

donc hors des problèmes politiques que je peux avoir avec le président LEPRÊTRE (qui est un élu ce que vous n’êtes pas),

ou ceux relevant des services gérés par M. VALBON (sur lequel, et lesquelles services, vous n’avez personnellement aucune autorité).

Mais plus que cela, je voudrais surtout savoir, lors de ces rencontres, si vous êtes la voix de M. LEPRÊTRE, ou si vous agissez de votre propre chef.

1. En effet, de quel droit avez-vous essayé de me faire renvoyer de la visite-presse des territoires de l’EPT 12 dans le cadre de l’appel à projets « Inventons la MGP » le lundi 5 septembre 2016 à Orly ?

Vous m’avez même dit : « on vous a laissé nous suivre » ; et j’imagine que vous vous êtes inclus dans le « on ».

Mais qui êtes-vous, Christophe MENUEL, pour tenir de tels propos ?

2. Ensuite, pourquoi cette soudaine panique lorsque vous m’avez aperçu à Morangis le lundi 19 septembre 2016 pour la visite-presse « Inventons la MGP » ?

J’ai en tête ce moment savoureux où vous signalez ma présence à Pascal NOURY, qui entre nous, espérait effectivement lui aussi que je ne sois pas là.

Mais là encore, ça vous fait quoi ? C’est que vous soyez moins nombreux dans le privilège qui vous dérange ?

3. Enfin, hier soir, j’ai bien aimé votre « Il n’y a personne de plus ouvert et de plus tolérant que moi« , après m’avoir reproché d’avoir franchi la « ligne rouge » séparant le public des élus. Le plus cocasse a quand même été lorsque Antoine VALBON a eu peur que je lui vole ses affaires…

Mais là où je m’offusque parce que c’est discriminant, c’est que vous n’adressiez pas les mêmes reproches au DGS de Vitry qui en pleine séance vient s’asseoir à la table des élus à côté de M. KENNEDY, ou à un photographe qui sort d’on ne sait où et mitraille la salle, ou que d’autres (assistant(e)s, responsable de services…) passent dans le sanctuaire des élus sans problème.

Vous même, directeur de cabinet, êtes-vous bien à votre place derrière le président, et de toute façon légitime à me faire des reproches ?

M. Laurent BACQUART me disait hier que la communication de documents publics passait désormais par le Cabinet du président.

Ce serait bien maintenant, chaque fois que je vous appelle (Cabinet) au téléphone, que vous arrêtiez de vous foutre de ma gueule en me renvoyant chaque fois sur une personne différente, qui jusqu’à présent, ne répond pas à mes demandes. Je vous mettrai donc désormais systématiquement en copie.

Enfin, je vous rappelle donc que la dissimulation de documents publics est interdite par la Loi.

Je m’engage devant vous à poursuivre élus et fonctionnaires qui la pratiqueraient.

Ainsi que tous les autres abus de position dominante qui tendent à se multiplier ces derniers temps.

Bien cordialement.

Olivier Vagneux

Publicités

Une réflexion au sujet de « Je me suis fait un nouvel ami à l’EPT 12 : Christophe MENUEL »

  1. Jean-Marie CORBIN

    On nous impose les surveillances massives ( video ou internet) au motif que l’on ne doit pas les redouter si on rien à se reprocher. Moi, je les trouve bien réticents et méfiants à te fournir les informations que tu leur demandes. Ont-ils vraiment rien à se reprocher. J’ai comme un doute …

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s