« Savigny notre ville » dresse un bilan négatif du mandat d’Éric MEHLHORN

C’est questionnant tous ces politiques de Savigny-sur-Orge qui se réveillent seulement au moment où les citoyens se plaignent de découvrir le montant de leur impôt foncier. L’association « La rose au poing » (qui à mon avis est en fait l’association « Le poing et la rose, section du parti socialiste de Savigny-sur-Orge » mais qui ne doit plus trop savoir comment elle s’appelle) vient de publier un tract qu’elle distribue dans les boîtes.

Samedi 24 septembre, 16 h 04, les boites aux lettres claquent dans le quartier des Gâtines. Jacques SÉNICOURT est à l’œuvre, ce qui signifie que le PS savinien est tellement moribond que ce n’est même plus ma voisine (par extension) Nathalie COETMEUR qui couvre son quartier. Le parti passe à l’action après sa campagne d’affichage de lundi dernier : « avec la gauche socialiste, gestion responsable et développement des services publics sont compatibles » (Laissez-moi rire).

Entre nous, le tract n’est pas mauvais mais assez illisible car un peu trop technique. Il est surtout l’occasion pour la gauche de dire qu’elle se bouge, même si on ne le voit pas, qu’elle avait proposé d’autres choix ou solutions, qui entre-nous ne sont pas les meilleurs, mais qui ont le mérite d’exister. Le plus gênant est quand même cette idée insidieuse qu’il faut faire de la dépense publique pour avoir du service public et donc pour être heureux, alors que c’est faux.

Dans mon programme des municipales de 2014, il y avait beaucoup d’action sociale gratuite ou peu coûteuse car reposant sur du bénévolat et/ou de la rentabilisation de structures. Or, le vivre-ensemble de la gauche, qu’elle lie ici à une idée de « progrès » (je ne sais pas ce que ça veut dire ici), semble conditionné à la Finance. Je les trouve d’ailleurs assez rêveurs de croire que parce que l’intercommunalité (EPT) est de gauche, elle va se soucier d’eux. Ce n’est pas vrai.

En fait, la gauche de Savigny est dans le déni car je ne suis pas certain que la re-création de la crèche pourrait se faire si facilement. Non pas parce que les parents n’en veulent pas, mais parce que les assistantes maternelles se sont reconverties. Concernant les sports estivaux, il y a eu des aides de la mairie, même si elles ne sont allées qu’à certaines associations. Redonner de l’argent, bien sûr, mais en veillant à sa bonne utilisation et pas juste pour le principe.

Alors non, je ne suis pas d’accord avec le PS. Non, leur action publique locale n’a pas beaucoup plus de sens que celle de MEHLHORN. La preuve, pourquoi ne se bougent-ils pas plus, quand la mairie fait des choses illégales et me les reprochent même ensuite, notamment de critiquer les fonctionnaires complices de la politique municipale ? Cette opposition de gauche, parce qu’elle est molle, est la meilleure alliée et la meilleure complice de MEHLHORN. C’est triste.


snv-bm-2

décidées (féminin) – Qu’est-ce qu’un recul de service ?

snv-bm-3



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s