Les socialistes et la création de places de prison

Stupeur qui n’aurait pas manqué de faire l’objet d’une polémique du temps de Christiane TAUBIRA ! Le Premier ministre, Manuel VALLS, prône la création de dix mille places de prison, soit 1/7e du parc ! Mais derrière la prétendue nécessité de créer des cellules isolées pour les personnes détenues radicalisées se cachent d’autres objectifs. Bref, le terrorisme islamiste est un bon prétexte pour pouvoir ne pas être de gauche.

Un peu comme l’armée, les socialistes aiment la décrier quand ils ne sont pas au pouvoir, mais se retrouvent fascinés par cet objet qu’est la prison, qui dans l’Histoire a été utilisé contre eux. Mais leur discours idéologique, pour le coup libertaire se heurte à la dure réalité. Heureusement que le temps politique joue pour la gauche qui avait inauguré les 13 000 places du plan Chalandon entre 1988 et 1993, redorant son blason et son sérieux régalien.


Lutter contre la surpopulation carcérale (118 % au 1er juillet 2016)

Au 1er juillet, il y avait 69.375 personnes incarcérées pour 58.311 places, soit une moyenne de 118-119 % inégalement répartis selon les établissements en fonction des condamnations : certains sont à 85 % tandis que d’autres sont à 170 % de capacité. Or, la France compte, comme la moyenne mondiale (qui n’est juste pas valable dans les pays du Nord de l’Europe) 1 personne pour 1000 en prison. Mais comme la démographie augmente, les places doivent aussi croître.


Préparer la loi sur l’encellulement individuel

Le droit européen prescrit un droit et un devoir à l’encellulement individuel des personnes détenues. L’application (et la transcription) de ce droit a été repoussé à plusieurs reprises car il devrait s’appliquer depuis 2014, et la France aurait ainsi dû payer une amende à Bruxelles pour chaque personne détenue partageant sa cellule. Or, avec 3 milliards d’euros annuels, les prisons sont déjà sous-financées, donc ce n’était pas possible et c’est repoussé à 2022.


Régler un problème de sûreté publique ?

Malgré tout ce que l’on reproche à la prison, les gens aiment bien qu’on y mette les méchants. Ils ne comprennent cependant pas qu’on puisse y aller si on a perdu tous ses points de permis, parce qu’on n’est pas vraiment méchant. Finalement, ils sont aussi reconnaissants à SARKOZY, pour leur conscience, d’avoir supprimé l’amnistie du 14 juillet. Sauf que faute d’une politique de réinsertion pour lutter contre la récidive, la prison rend les gens encore plus méchants…


Donc 10.000 places de prisons en plus, c’est un argument politique pour tacler la droite, même si c’est peut-être cette dernière qui inaugurera les lieux (pour l’instant juste promis). C’est un avancement vers l’application du droit européen qui pour le coup, nous emmerde, et va juste nous pomper notre argent car nous aurons malgré ces places de la surpopulation. Ce n’est enfin pas une solution à la lutte contre le terrorisme et la radicalisation ; au contraire.



Publicités

8 réflexions au sujet de « Les socialistes et la création de places de prison »

      1. florentcappelletti

        Créér 10 000 places de prison pour palier au manque actuel OUI !
        Créér 10 000 nouvelles places de prison c’est à dire 10 000 places supplémentaires….
        je ne l’ai ni lu ni entendu !
        Mais peut-être me démontrerez-vous le contraire.

        Répondre
        1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

          Sachant que Manuel VALLS dit vouloir créer des places pour les détenus radicalisés, et que ceux-ci font déjà l’objet d’un isolement… Ne faites pas semblant de voir que la gauche veut aussi mettre les méchants en prison.

          Répondre
          1. florentcappelletti

            Vous allez encore plus dans mon sens avec cet exemple. 1 place 1 détenu (Pour certains c’est du luxe ) Créer des places de prison ne veut pas dire créér des places de prison supplémentaires par rapport à aujourd’hui .
            Cela veut aussi dire créér ou recréer des centres spécialisés par exemples pour déradicalisr certaines personnes plûtot que de les mettre ne prison.

            Répondre
            1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

              Si on créé des places, alors forcément, elles sont nouvelles…

              Ici, VALLS ne parle pas de centre de radicalisation mais bien de places de prison.

              Ensuite, si vous avez de nouveaux détenus pour de nouveaux délits liés au terrorisme, ils ne font pas disparaître les autres, donc ils se surajoutent, donc on construit bien de nouvelles places.

              Revoyez donc ce qu’a dit VALLS à Nimes le 8 août et en juin à Caen…

              Répondre
              1. florentcappelletti

                On peut créer des places et en supprimer d’autres , particulièrement dans les prisons les plus anciennes, le terrorisme et le radicalisme existera toujours.
                Il prendra des formes politiques, rouges ou brunes ou religieuses , catholique musulmane juive bouddhiste… mais il existera.
                Si nous avons de la surpopulation en prison ce n’est pas de la faute de l’Europe mais bien de la notre.
                Nous n’avons pas plus de criminels que dans les années 70/80 mais plus de prisonniers

                Répondre
                1. Vagneux Olivier Auteur de l’article

                  On ne supprime pas de places de prison ; c’est comme la construction de logements dans le cadre de la rénovation urbaine : les travaux doivent en maintenir le nombre sinon les augmenter. Les places de prison sont d’ailleurs inscrites dans le quota de logements sociaux.

                  Oui, il y aura toujours du terrorisme, notamment intellectuel.

                  Faux, il y a plus de Français que dans les années 70/80 donc le nombre de personnes détenues a mathématiquement augmenté en proportion (à 1 pour 1000). D’où un manque constant de places si on ne bâtit pas de nouvelles (petites) prisons à intervalles réguliers de 10 ans.

                  Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s