Savigny-sur-Orge : les Cycles Louvet resteront définitivement fermés

Je me rappelle, j’étais en CM2, et avec mon père et mon grand-père, nous étions allés aux Cycles Louvet pour m’acheter mon premier vrai vélo. Cette histoire, elle est celle de nombreux Saviniens qui ne pourront plus la vivre. Nous avons rencontré André LOUVET au forum des associations 2016 de Savigny, qui nous a annoncé la fermeture définitive du magasin de son fils. Voici les raisons de la disparition de cette institution savinienne.

Encore un, mais pas des moindres. Les mairies successives, tout comme l’association des commerçants, semblent bien incapables d’éviter cette hécatombe du commerce savinien. Il n’y avait déjà plus grand chose au niveau de la proximité ; voilà maintenant que les commerces spécialisés périclitent à leur tour, et quittent cette ville qui ne leur a jamais rendu la reconnaissance qu’elle leur devrait : Savigny-sur-Orge perd ainsi petit à petit son identité.


1ère raison : la fin d’une demande haut de gamme

Si les Cycles Louvet avaient pu rester à Savigny, cela aurait été dans un magasin plus petit. Car sous la boutique se trouvait un grand atelier (miam-miam pour les impôts locaux en augmentation), qui à l’heure du carbone, ne trouvait plus de demande. Or, dans le même temps, comme rien n’encourage à la pratique du vélo à Savigny, même les Saviniens diminuaient leur fréquentation de la boutique, qui n’était plus rentable sur la fin.


2ème raison : l’impossible stationnement devant la boutique

Vu la difficulté de stationner sur le boulevard Aristide-Briand, les clients avaient pris l’habitude de stationner sur le trottoir devant la boutique. Or, la Police municipale, trop contente de pouvoir empéguer aussi facilement, ne s’en privait pas. Conséquence : les clients venus pour acheter un vélo et non pas pour être verbalisés, ne se laissait prendre qu’une seule fois, et puis ne revenaient plus. C’est le manque de tolérance de la politique sécuritaire de Savigny qui la perd.


3ème raison : l’absence de politique des circulations douces à Savigny

Pourriez-vous m’indiquer à Savigny l’emplacement d’à peine quelques mètres, de pistes cyclables ? Vous ne pourrez pas, car nous sommes à Bagnole-Ville, et que les élus s’en foutent, peu importe qu’ils puissent rouler de leur domicile à la mairie (pas marcher sur les trottoirs car ils risqueraient de se faire mal). Bref, puisque même les ralentisseurs, (si ce n’est l’état des routes pour les 2 roues) freinent à la pratique du vélo, tôt ou tard, les gens prennent la voiture.


Encore un succès de la politique d’Éric MEHLHORN (et d’Alexis TEILLET), qui refusent d’étudier le plan de déplacement à vélo suggéré par la famille LOUVET à Jean MARSAUDON. Donc soit on compte sur l’EPT 12 pour imposer ce que notre maire néglige, pourvu que cela roule de la rue de la Belle des Belles à la mairie et qu’il ne soit pas emmerdé par ces deux roues à doubler, soit on reste encore au moins quatre ans sans pistes cyclables ni garages à vélos dimensionnés.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s