MACRON, création socialiste devant faire perdre JUPPÉ à la présidentielle de 2017

Les Français dans leur globalité sont déçus tant par la gauche qui n’a rien fait en quatre ans, que par la droite qui promet de faire ce qu’elle avait déjà promis et qu’elle n’a pas fait. Restent donc les extrêmes, sinon le centre. Mais BAYROU, ayant déjà perdu l’élection présidentielle de 2002, 2007 et 2012, ne fait plus rêver grand monde. Moralité : il faut inventer un candidat centriste visant à empêcher la droite d’arriver au second tour.

Alors un jeune, un beau garçon, un homme qui ne cache rien de sa vie privée, un jeune de la banlieue d’Amiens, un séducteur moderne qui vit avec une femme de 19 ans de plus que lui, un ministre de gauche qui crache sur le socialisme utopiste sur lequel s’est fait élire MITTERRAND en 1981, un gars qui parle anglais, un mec qui connaît des gens importants à l’international, un bon communiquant, ami des médias… Tout cela fait que MACRON est la nouvelle coqueluche.


Le Front national sera au second tour

Personne ne veut plus rentrer dans la gueule du Front national sur les thématiques qui lui assurent des voix. Il faut dire que la droite dite républicaine aurait beaucoup de mal à faire des propositions qui soient plus choc que celles du FN. Bref, Marine sera en tête du premier tour, et sera rejointe par le moins mauvais de la gauche ou de la droite, qui continuent de bénéficier de réservoirs de voix traditionnels et fidèles. La question pour les prochains huit mois : avec qui ?


À droite, JUPPÉ sauf si…

Tous les candidats à la primaire étant contre SARKOZY ; à moins que Bruno LE MAIRE ne se fasse promettre la place de Premier ministre par ce dernier, JUPPÉ gagne. Ce choix serait d’autant plus logique pour BLM que JUPPÉ reconnaît lui-même qu’il ne ferait qu’un mandat. Alors que SARKOZY serait encore assez jeune pour en faire deux… Bref, il faut quelqu’un qui contraste avec JUPPÉ mais surtout lui pique son électorat centriste et/ou (ultra-)libéral.


À gauche, espoir et stratégie

HOLLANDE possède un socle électoral de 13 %. MÉLENCHON n’est pas jugé crédible par la gauche, jusqu’au parti communiste qui lui refuse les signatures de ses maires. De fausses candidatures écologistes et radicales se terminant par un tous sauf ce qui n’est pas de gauche donc tous derrière la gauche. MACRON ne prendra pas de voix à gauche où il est détesté, mais bien au centre et à droite. Donc sa candidature est utile et nécessaire à la gauche !


Quelque soit le score de MACRON, il desservira le candidat de droite puisqu’il ne s’attaquera qu’à son électorat. Si MACRON fait une campagne microscopique (c’est pour utiliser micro/macro) alors il n’arrêtera certainement pas l’hystérie médiatique autour de JUPPÉ qui est passé de l’extrême-droite au centrisme mou tout en ayant foiré ses responsabilités. Mais 1995 est loin. Mais si la campagne est macroscopique avec un score autour de 8 à 10 %, alors…



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s