Les élus méritent-ils leurs indemnités pendant les vacances ?

Un million d’euros brut ! C’est la somme cumulée des indemnités d’élu qu’aura perçue Éric MEHLHORN au cours de sa vie à la fin de ses quatre mandats actuels ! Les mérite-t-il ? Bien sûr que non, vu ce qu’il fait, ou le malheur qui accompagne ses décisions. Devrait-il donc continuer de percevoir ces sommes lorsqu’il est en vacances ? Je m’étouffe que ce soit le cas, même s’il reste « responsable (juridiquement) » des actes pris en son absence.

Moi, maire de Savigny-sur-Orge, je m’engage à verser les indemnités perçues lors de mes vacances à un fonds d’action social savinien (par exemple pour les associations caritatives locales). Et pour ne pas faire comme tous ceux qui promettent, mais qui ne font pas, je fournirai bien entendu copie des chèques et des mouvements financiers sur mon compte, afin qu’en toute transparence, cette annonce puisse être vérifiée par ceux qui en douteraient.


Éric MEHLHORN, qui écrête car il perçoit plus que le maximum légal autorisé soit 8272,05 € brut par mois, est parti en vacances cinq semaines consécutives (soit plus d’un mois complet) du 14 juillet au 21 août 2016. En conséquence, il a été remplacé par ses adjoints pendant son absence selon des arrêtés mal datées, par :

  • Nadège ACHTERGAELE du 14 au 31 juillet 2016
  • Daniel JAUGEAS du 1er au 8 août 2016
  • Daniel GUETTO du 9 au 21 août 2016

Oui, mais il consulte ses mails en vacances

Encore faut-il qu’il aille dans une ville mieux équipée que Savigny-sur-Orge, dans laquelle, au hasard, la fibre optique lui permette de travailler. Mais Éric MEHLHORN a-t-il envie de bosser pendant ses vacances, vu ce qu’il bosse déjà dans l’année ? Ne vaut-il pas mieux qu’il nous revienne en forme pour la rentrée en ayant réalisé une vraie césure ? Consulter ses mails n’est pas un travail, du moins une activité qui mérite d’être indemnisée, d’autant que le pouvoir est délégué ? Faut-il donc indemniser les adjoints ?


Oui, mais il a travaillé en juillet (du 1er au 13) et en août (du 22 au 31)

Encore faut-il alors prouver la réalité de ce travail (tiens, ça me rappelle l’affaire Valérie RAGOT ou celle d’assistants parlementaires du FN à Bruxelles, dont on n’est pas capable de trouver trace du travail accompli #emploifictif). Mais si Éric MEHLHORN était réellement indemnisé au pro rata temporis de ses œuvres, alors il ne pourrait pas vivre dignement. On passe sur tous les autres avantages en nature et fiscaux qu’octroie la fonction d’élu de la République.


Non, parce que ce n’est pas honnête

Quel est le sens premier de verser des indemnités à un élu ? Lui permettre de compenser le manque de salaire dû au temps qu’il utilise pour honorer sa fonction plutôt que son emploi. Ensuite, est venu avec la judiciarisation de la société, le fait que ses indemnités puissent aider le maire s’il venait à être condamné personnellement, pour des événements conséquent de sa politique. Je ne pense pas que ce soit le cas ici puisqu’il ne fait rien. En plus, Éric MEHLHORN ne travaille plus du tout, dans notre cas…


La professionnalisation de la politique est une mauvaise chose, de la même manière que la systématisation des indemnités. Parce qu’il ne travaille plus, Éric MEHLHORN n’est plus dans le pays réel et la nullité de sa politique en est la preuve. Une solution serait comme en Suisse, un système de remboursement des frais de mandat. Je pense, au contraire de beaucoup, que les vrais politiques honnêtes pourraient quand même être sur tous les fronts.


Les documents cités dans cet article

DSC_0012[1]

DSC_0014[1]

DSC_0016[1]



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s