Ces commémorations républicaines officielles qui ne sont pas organisées à Savigny-sur-Orge

Chaque année, les maires sont invités, par une note du ministère de l’Intérieur, à commémorer 14 événements publics officiels. À Savigny-sur-Orge, seulement 7 commémorations sont organisées par le maire de la commune. Quels sont donc ces thèmes républicains qui sont oubliés, sinon quand même célébrés, sur demande de l’État alors que discutables. Nous nous sommes plongés dans le protocole officiel.


Les cérémonies oubliées par la mairie de Savigny

  • la Journée de l’Europe (commémoration de la déclaration SCHUMANN) le 9 mai

Commémorer les propos d’un agent américain qui voulait créer un ensemble fédéral sous la tutelle des États-Unis… Pourquoi pas ? Rendre concret l’existence de l’Europe, et des subventions que nous pourrions demander pour nos projets (comme ils font en Pologne, ce que j’ai pu constater cet été, jusqu’à la rénovation des églises !), trop compliqué.

  • la fête du patriotisme, le jour de la fête nationale de Jeanne d’Arc, le deuxième dimanche de mai

Soit on laisse Jeanne d’Arc et le patriotisme au Front national, soit on se dit que cela peut encore avoir un sens aujourd’hui, et on axe cette cérémonie auprès d’un public jeune. Parce qu’en 2016, des terroristes de nationalité française qui tuent d’autres Français, on n’avait plus vu cela depuis la guerre d’Algérie…

  • la commémoration annuelle de l’esclavage, le 10 mai

Symboliquement, cela serait intéressant pour dénoncer tous les esclavages modernes qui existent encore. Après pour le reste, n’en faisons pas une cérémonie de repentance perpétuelle sans aucun sens. Nous ne sommes pas responsables des fautes de nos ancêtres, mais reconnaissons-les comme telles, et surtout appliquons nous à ne pas recommencer.

  • la Journée nationale de la Résistance, le 27 mai

Évitons de parler des gens qui ne sont pas des moutons et qui ne suivent pas ce qu’on leur impose, surtout venant d’une autorité politique, ça pourrait donner des idées à certains…

  • La Journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine, le 8 juin

Nous avons scrupule à rappeler qu’une Savinienne, Simone BEZER-D’HERS, ancienne Conseillère municipale de Savigny, et toujours vivante, est la fille d’un des trois Compagnons de la Libération morts pour la France en Indochine…

  • La Journée nationale à la mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France, le 16 juillet

Je pense que c’est seulement en rappelant ce que nous avons été capables de faire dans l’Histoire, que nous pouvons prendre conscience de ce que nous faisons aujourd’hui, et de ce que nous pourrions faire demain.

  • La journée nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives, le 25 septembre

Cette cérémonie est mélangée avec une autre qui rend hommage aux soldats inconnus des guerres de décolonisation de la France et fêtée à Savigny, le 16 octobre. Pourquoi ? On va demander au service Fêtes et cérémonies.


Les cérémonies organisées qui ne portent pas à trop de commentaire

  • Le souvenir des victimes et des héros de la déportation (Qu’est-ce qu’un héros de la déportation ? Une personne qui a pris la place d’otage sur une liste de déportés ?) – le dernier dimanche d’avril
  • La victoire du 8 mai 1945 (que M. GISCARD D’ESTAING a tenté de remplacer par la journée de l’Europe le 9 mai…)
  • L’appel du 18 juin 1940
  • la fête nationale le 14 juillet
  • L’armistice du 11 novembre 1918
  • La Journée nationale d’hommage aux « morts pour la France » pendant les guerres de décolonisation en Afrique-du-Nord, le 5 décembre

Le souvenir des victimes de la guerre de décolonisation en Afrique-du-Nord (19 mars)

Pour autant que ce soit la seule cérémonie qui rende hommage aux victimes civiles, on peut s’interroger sur la date choisie qui est celle de l’anniversaire du cessez-le-feu. Cessez-le-feu pour la France, mais pas pour les terroristes du FLN qui ont continué à tuer soldats français, harkis et supplétifs de la France. Que Éric MEHLHORN, comme ses prédécesseurs l’organisent, est à mon avis une erreur politique, pour une cérémonie à changer de jour, sinon à laisser aux soins des associations collabos d’anciens combattants, d’obédience socialo-communiste, sans participation des représentants de l’État.


Les cérémonies savino-saviniennes

  • l’Hommage aux militaires tués le 14 juin 1940 en défendant la France face à l’avancée de l’armée allemande
  • L’Hommage aux concitoyens morts pour la Libération de Savigny le 24 août 1944

Mais on ne dépose de gerbes que devant ceux qui étaient de Savigny parce qu’il ne faut pas déconner non plus ; par exemple, Robert LEUTHREAU était un Juvisien, alors…


COM-MR-SSO-2016Calendrier-FNC



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s