Quand j’écris au Préfet pour défendre Michèle PLOTTU (PCF)

Au-delà de mon engagement politique, je n’oublie pas que je suis d’abord un citoyen doté d’une sensibilité. Lorsqu’en Conseil municipal, Éric MEHLHORN, maire LR de Savigny-sur-Orge, outrepasse ses droits d’édile et méprise ceux de sa minorité municipale, alors je suis choqué et je le signale au Préfet. Certains demanderont : « De quoi je me mêle ? » En agissant ainsi, je force l’opposition, complice du maire par son silence, à se défendre.

Car à Savigny-sur-Orge, l’opposition de gauche est la meilleure alliée du maire LR de droite, tandis que la plus forte opposition élue est celle du Front national… Je prendrais trois éléments pour preuve : le FN publie des tracts quand l’opposition de gauche n’en fait pas, divisant ses productions sur quatre sites internet. La gauche se tait lorsqu’elle est attaquée et ne répond pas assez fortement au maire. Le PCF/FDG recouvre toutes les affiches anti-MEHLHORN.

DSC_1789[1]

Sont masquées par une fête de l’Humanité prévue deux mois après la publicité de mon blog, l’annonce des 3,54 millions € d’excédent, l’affiche du collectif pour sauver la Savinière et une affiche moquant le maire…

Michèle PLOTTU a beau se préparer à être élue depuis 1989 (au moins), à chaque fois qu’elle s’avance, elle recule toujours en rappelant qu’elle n’est élue que depuis mars 2015. Ben, ma grande, tu te fais payer une formation par le PCF ! ET quand je lui conseille d’écrire au Préfet, parce que le comportement du maire est inadmissible, elle me répond que ce n’est pas sa manière de faire (que fait-elle alors encore chez les staliniens ?). Bref, elle ne bouge pas.

Si Mme PLOTTU ne veut pas agir, j’y vais de ma place parce que je ne trouve pas cette permissivité saine pour la démocratie. Mais surtout, étant donné que le PCF local se refuse à informer la population par des tracts ou un site internet dédié, je veux forcer ce parti à prendre position. Est-ce qu’il est du côté du maire en attaquant ses alliés (le collectif, sinon moi objectivement) ? Ou est-ce qu’il se bouge et condamne les pratiques qui atteignent ses élus ?


Savigny-sur-Orge, le 12 juillet 2016

Olivier VAGNEUX

75, rue du Bicentenaire de la Révolution française

91600 Savigny-sur-Orge

olivier@vagneux.fr

06-51-82-18-70

Madame le Préfet de l’Essonne

Préfecture de l’Essonne

Boulevard de France

91010 Évry cedex

Lettre envoyée en recommandée avec accusé de réception AR 1A 130 605 9023 7

Objet : Demande d’intervention auprès du maire de Savigny-sur-Orge

Madame le Préfet,

Je suis citoyen de la commune de Savigny-sur-Orge et à ce titre, j’assiste régulièrement aux Conseils municipaux de ma ville. J’y suis régulièrement choqué, par la manière avec laquelle le maire de Savigny-sur-Orge considère ses élus d’opposition, et je souhaite attirer votre attention sur le cas de Mme Michèle PLOTTU-GROSSAIN.

Conseillère municipale (PCF), Mme PLOTTU propose régulièrement des questions orales conformément à l’article 5 du règlement intérieur du Conseil municipal qui dispose que l’envoi de ces questions orales doit se faire 48 heures avant la séance du Conseil municipal pour qu’elles y soient traitées.

Le 5 avril 2016 à 23 h 49, Mme PLOTTU envoyait une question en vue du Conseil municipal du 8 avril 2016, soit 48 heures et 11 minutes avant. Pourtant, le maire a refusé lors de ce Conseil municipal du 8 avril 2016 de traiter cette question au prétexte qu’elle lui serait arrivée trop tard, la repoussant à un Conseil suivant. Il est même allé jusqu’à falsifier le compte-rendu des débats de ce Conseil municipal pour faire reconnaître à Mme PLOTTU qu’elle avait enfreint le délai de 48 heures ! (page 26 du document, corrigée lors de son approbation)

Ce 29 juin 2016, le maire de Savigny a recommencé à refuser de traiter un point proposé par Mme PLOTTU, au prétexte qu’en Commission des Affaires générales, un colistier de Mme PLOTTU, membre du même groupe d’opposition, M. Jacques SÉNICOURT, aurait accepté que ce point soit reporté. Quand bien même ce serait vrai, ce que M. SÉNICOURT nie, la voix d’un conseiller d’un groupe ne peut pas prévaloir sur la voix d’un autre ! Ce fait est reconnu par une jurisprudence de 1996.

En conséquence, je vous demande d’intervenir auprès du maire de Savigny-sur-Orge, afin qu’il respecte les droits de sa minorité municipale et qu’il arrête de s’acharner sur Mme PLOTTU.

Je vous prie de croire, Madame le Préfet, en l’assurance de mes respectueuses salutations.

Olivier VAGNEUX



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s